Fermer
Évènements 31 décembre 2021, 11:01

10 ans de Présidence : Quand Monaco remportait son 8e titre de champion

10 ans de Présidence : Quand Monaco remportait son 8e titre de champion
A l’occasion du dixième anniversaire de l'arrivée de Dmitry Rybolovlev à l’AS Monaco, retour sur les grandes dates qui ont marqué cette décennie. Aujourd’hui, focus sur le 8e titre de champion de France décroché par le Club en 2017.

Radamel Falcao, Bernardo Silva, Fabinho, Kylian Mbappé, Kamil Glik, Tiémoué Bakayoko… À tous les amoureux de l’AS Monaco, ces noms évoquent forcément la mémorable saison 2016-2017. Au lendemain du quatrième titre de champion consécutif du Paris Saint-Germain, personne n’imagine Monaco rivaliser avec le club de la capitale en Ligue 1.

Une attaque de feu

Pourtant, le premier signal est envoyé lorsque les Rouge et Blanc terrassent les Parisiens (3-1) en août lors du choc de la troisième journée au Stade Louis-II. Malgré une lourde défaite (4-0) dans le derby azuréen face à Nice un mois plus tard, Monaco ne lâche plus le podium.

Si l’OGCN réalise une demi-saison historique en monopolisant la place de leader durant 14 journées, les joueurs monégasques suivent la cadence et se trouvent un style offensif spectaculaire, à l’image de la victoire 7-0 sur la pelouse de Metz ou du 6-0 face à Nancy. À la moitié du championnat, le club de la Principauté est deuxième à deux points des Aiglons et un total de 56 buts marqués.

PSG-Monaco : le tournant de la saison

Nice, pourtant champion d’automne, lâche prise dès le premier match de 2017. En concédant le match nul face à Metz, le Gym laisse son fauteuil de leader à l’ASM. Dès lors, les joueurs de Leonardo Jardim sentent qu’il y a un coup à faire et ne laisseront plus la moindre chance à leurs concurrents directs. Si le PSG n’est quant à lui pas décidé à lâcher l’affaire, l’un des tournants de la course au titre a lieu le 29 janvier 2017 au Parc des Princes.

Ce soir-là, Monaco se déplace à Paris avec trois points d’avance et peut voir ses adversaires revenir à sa hauteur. Malgré l’ouverture du score d’Edinson Cavani sur penalty à dix minutes du terme, Bernardo Silva arrache le match nul en marquant dans le temps additionnel et permet à l’ASM de conserver son avance au classement.

Une mécanique parfaitement huilée

Le sprint final de l’AS Monaco est historique. Mis à part ce match à Paris et un nul à Bastia un mois plus tard, les Rouge et Blanc remporteront toutes leurs rencontres de la deuxième partie de saison. 3-0 contre Nice, 5-0 contre Metz, 4-0 contre Nantes, 3-0 à Caen et Nancy… La liste est très longue ! Emmenée par son attaque de feu Mbappé-Falcao-Germain, suppléée par Bernardo Silva et Thomas Lemar à la passe ainsi que Fabinho et Bakayoko au milieu de terrain, le Club princier est inarrêtable.

Derrière, la charnière Glik-Jemerson est archi solide devant Danijel Subašić, alors que les latéraux Benjamin Mendy et Djibril Sidibé confirment les espoirs placés en eux. En fin de saison, Monaco rentre dans le cercle très fermé des équipes à plus de cent buts sur une saison (107), le tout avec 13 scoreurs différents. Surtout, avec 95 unités, les Rouge et Blanc signent le 2e total de points le plus élevé pour un champion de France, juste derrière le PSG (96 en 2015-2016).

La révélation de grands talents

Révélé un an plus tôt par la victoire en Coupe Gambardella et à l’Euro U19 avec les Bleus, Kylian Mbappé explose réellement au cours de cette saison. Auteur de 15 buts et 8 passes décisives pour son premier exercice en professionnel, il est élu meilleur espoir du championnat à 18 ans. Didier Deschamps le convoque pour la première fois en équipe de France en mars 2017. Dans le même temps, Subašić, Sidibé, Glik, Mendy, Silva, et ce même Mbappé sont nommés dans le onze type de l’année. Leonardo Jardim est élu meilleur entraîneur. Le signe que l’AS Monaco a, cette saison-là, tout écrasé sur son passage.

Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.