Fermer
Histoire 27 octobre 2020, 21:00

Glenn Hoddle, le numéro 10 par excellence

Glenn Hoddle, le numéro 10 par excellence
Durant le couvre-feu, asmonaco.com vous emmène à la découverte de ceux qui tapissent le fameux "Mur des Légendes" du Stade Louis-II. Premier épisode aujourd’hui avec Glenn Hoddle, qui fête aujourd’hui ses 63 ans.

Delio Onnis, Glenn Hoddle, George Weah, Ramon Diaz, Rui Barros, Enzo Scifo, Jürgen Klinsmann. Vous avez forcément entendu leurs noms au moins une fois. Vous êtes même peut-être déjà tombés sur une compil’ Youtube de leurs plus belles actions avec la diagonale sur les épaules. Mais connaissez-vous vraiment bien les légendes étrangères de l’AS Monaco? Durant le couvre-feu, asmonaco.com vous emmène à la découverte de ceux qui tapissent aujourd’hui le fameux « Mur des Légendes » du Stade Louis-II.

Glenn Hoddle à son arrivée à Monaco, recruté par Arsène Wenger (2e en partant de la gauche).

Dans la pure race des meneurs de jeu

Pour ce premier épisode, quoi de plus logique que de commencer par Glenn Hoddle, qui fête ses 63 ans en ce mardi 27 octobre 2020. Formé à Tottenham où il dispute près de 500 matchs (494, 110 buts) entre 1975 et 1987, l’athlétique (1,83 m) meneur de jeu anglais est recruté cette même année par Arsène Wenger. Le nouvel et jeune entraîneur de l’AS Monaco, qui ambitionne de faire passer un cap aux Rouge et Blanc sur le plan national mais surtout européen, s’offre un mercato XXL. Avec l’arrivée de Glenn Hoddle donc, mais également son compatriote britannique, Mark Hateley.

Les deux font la paire. Le premier à la baguette, très technique, insatiable dribbleur, dans un rôle de pur numéro 10 derrière ses attaquants. L’autre dans le costume du buteur, véritable harceleur des défenses adverses, à la pointe de l’attaque monégasque. La mayonnaise prend vite, et les chevauchées fantastiques de l’international anglais (53 sélections, 8 buts), commencent à faire mal dans le championnat de France. A tel point qu’il est élu meilleur joueur étranger de Division 1 dès 1988 (8 buts), dans la foulée du titre remporté par l’AS Monaco, pour la première saison d’Arsène Wenger sur le banc du club de la Principauté.

Il a vu de très près la « main de Dieu »

Une réussite qui lui permet d’être très vite adopté par les supporters des Rouge et Blanc, dont les plus anciens gardent encore aujourd’hui de très beau souvenirs en tête. Il faut dire que son élégance, son agilité des deux pieds, sa capacité à se retourner et à contrôler en mouvement ainsi que sa qualité de passe et dans le jeu à une touche de balle en font un des meilleurs meneurs de jeu de son époque. Mais Glenn Hoddle, compétiteur dans l’âme, et qui a déjà remporté la Coupe UEFA en 1984 avec les Spurs, ne veut pas s’arrêter là. Comme son coach, il rêve de jouer l’Europe au pied du Rocher.

Dès l’été 1988, le technicien tricolore est donc de nouveau à l’origine du recrutement du jeune George Weah, futur Ballon d’Or 1995, en Principauté. Seulement la concurrence est rude à cette période, et l’Olympique de Marseille débute sa forte domination sur le football français. Cela n’a pas matière à effrayer Glenn Hoddle, qui inscrit 18 buts pour sa deuxième saison à Monaco. Toujours aussi influent dans le jeu très léché des hommes d’Arsène Wenger, celui qui a fait face à Diego Maradona en quart de finale de Coupe du Monde en 1986, participe à la grande réussite offensive du quintuple champion de France.

Deux titres avec l’AS Monaco et un souvenir impérissable

Malgré tout, les ambitions européennes du club ne se concrétisent finalement qu’en 1990, avec une première demi-finale continentale à la clé, en Coupe des Coupes (C2), face à la Sampdoria Gênes. Lors de l’exercice suivant, la rivalité entre les Rouge et Blanc d’Arsène Wenger et l’Olympique de Marseille de Bernard Tapie prend un autre virage, avec la victoire monégasque en finale de Coupe de France 1991, la dernière en date du club dans la compétition. Problème, Glenn Hoddle s’est gravement blessé au genou au mois de décembre, et c’est désormais Rui Barros qui détient les clés du jeu monégasque.

C’est même sur ce titre glané face au champion de France cette même année, que le meneur de jeu britannique termine sa carrière à l’AS Monaco. En quatre ans sous les couleurs Rouge et Blanche, celui qui a été admis au English Football All of Fame en 2007, parmi les plus grands joueurs anglais de l’histoire, aura disputé 76 matchs et inscrit 27 buts sous le maillot frappé de la diagonale. Il aura surtout marqué les esprits des supporters du club de la Principauté qui gardent un souvenir impérissable de son passage dans le championnat de France.

L’AS Monaco s’associe donc à ceux qui l’ont vu briller sous ses couleurs, pour souhaiter à Glenn Hoddle, un joyeux anniversaire à l’occasion de ses 63 ans.

Happy birthday « Glenda » !

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.