Fermer
Ligue 1 Uber Eats 08 novembre 2020, 19:09

La Côte d’Azur est Rouge et Blanche

La Côte d’Azur est Rouge et Blanche
L’AS Monaco s’est imposé dans le 99e derby de la Côte d’Azur, en dominant l’OGC Nice à l’Allianz Riviera pour la première fois depuis cinq ans (2-1), au terme d’un match héroïque des Rouge et Blanc de Niko Kovac.

Pour ce 99e derby de l’histoire entre l’OGC Nice et l’AS Monaco, Niko Kovac décidait de reconduire le onze de départ victorieux des Girondins de Bordeaux le week-end dernier (4-0). Seul changement notable, la présence du portier italien Vito Mannone dans les buts monégasques pour sa première en Ligue 1, suite au forfait de Benjamin Lecomte, victime d’une fracture du 4e métatarse de la main droite à l’entraînement. C’est donc avec le même 4-4-2 à plat que les Rouge et Blanc démarraient la rencontre.

Un derby qui part sur les chapeaux de roues, avec une incursion de Kevin Volland dans le camp niçois dès la 3e minute de jeu. L’attaquant allemand crochète son défenseur et revient sur son pied gauche pour envoyer un missile sur la transversale de Walter Benitez, visiblement battu. Sur la fin de l’action, Wissam Ben Yedder reprend le ballon et tente également sa chance du gauche. Le ballon, dévié par un défenseur de l’OGCN, termine cette fois sa course sur le poteau gauche du portier argentin.

Une pression monstre finalement récompensée

Kevin Volland, encore lui, se signale de nouveau à la 9e minute lorsque Sofiane Diop l’alerte dans l’axe. Celui qui a inscrit un doublé le week-end dernier face à Bordeaux (victoire 4-0), se décale à droite puis frappe à ras de terre, mais le gardien niçois s’interpose parfaitement. Comme sur la frappe de Youssouf Fofana à 25 mètres dans la foulée. C’est ensuite face à Wissam Ben Yedder qu’il remporte son face-à-face (11e). L’AS Monaco pousse mais ne trouve pas encore l’ouverture, malgré une pression constante du onze de Niko Kovac.

Après un quart d’heure de folie côté monégasque, quelques minutes d’observation entre les deux équipes viennent calmer le rythme. Jusqu’à ce corner frappé par Youssouf Fofana, qu’Axel Disasi reprend parfaitement de la tête, plus haut que tout le monde dans les six mètres niçois (0-1, 23e). Le défenseur central monégasque inscrit là son deuxième but de la saison, après celui inscrit en ouverture du championnat face à son ancienne équipe du Stade de Reims. Une réalisation qui vient surtout récompenser l’ultra-domination des visiteurs, pas récompensés jusque-là.

Le but du break si proche

Une domination qui est proche d’offrir deux buts d’avance à l’AS Monaco sur cette mauvaise relance niçoise sur laquelle Sofiane Diop ne parvient pas à trouver le bon décalage (36e). Juste avant, Kasper Dolberg avait tenté la première frappe de la partie côté OGC Nice. Les hommes de Niko Kovac maintiennent un niveau de pression élevé, qui permet à Wissam Ben Yedder de lancer cette fois Gelson Martins. Accroché par son défenseur et gêné par la sortie furtive de Walter Benitez, ce dernier ne parvient malheureusement pas à finir de près (41e). Malgré tout les partenaires de l’ailier portugais rentrent au vestiaire avec un but d’avance.

Un avantage qui tient bon en début de seconde période, malgré une première alerte sur cette frappe de Jeff Reine-Adélaïde, que Vito Mannone capte sans problème (51e). Le moment opportun que choisit Sofiane Diop pour intercepter une mauvaise relance niçoise, et filer seul au but. Déjà buteur face à Nantes lors de la 3e journée, le milieu monégasque glisse astucieusement le ballon entre les jambes de Walter Benitez, sorti à sa rencontre (0-2, 53e). Les joueurs de Niko Kovac font alors ainsi le break juste après leur retour sur la pelouse.

Une fin de match haletante

L’OGC Nice, quelque peu assommé par ce but, est à deux doigts de craquer une nouvelle fois sur une frappe surpuissante de Wissam Ben Yedder, qui passe juste au-dessus de la transversale de Walter Benitez (65e). Malheureusement pour les Monégasques, Pierre Lees-Melou, à l’affût après un tir de Lotomba repoussé par Vito Mannone, réduit l’écart en pressant Axel Disasi (1-2, 69e). Un coup dur pour les Rouge et Blanc qui tenaient jusqu’à maintenant bien la rencontre. Le moment choisi par Niko Kovac pour faire rentrer Florentino Luis dans le coeur du jeu, à la récupération.

Un passage à trois au milieu salvateur pour l’AS Monaco, qui n’est pas loin d’inscrire un troisième but. Bien servi par dessus la défense par Wissam Ben Yedder, Willem Geubbels, légèrement excentré, croise une belle volée qui vient s’écraser contre le poteau droit de Walter Benitez, de nouveau battu (83e). La fin de rencontre est irrespirable dans ce 99e derby qui n’aura pas manqué de rythme. La tension atteint même son paroxysme lorsque le 4e arbitre annonce quatre minutes de temps additionnel.

Un podium à portée de fusil

Mais les Rouge et Blanc tiennent bon et remportent une victoire aussi symbolique qu’importante dans ce duel pour la suprématie régionale. La première en terre niçoise sur les cinq dernières saisons. Car avec ces trois points, les Monégasques s’emparent de la 6e place de l’élite, à seulement deux longueurs du fauteuil de deuxième. Prochain rendez-vous important à domicile après la trêve, avec la réception du Paris Saint-Germain pour le sommet de la 11e journée de Ligue 1.

Daghe Munegu !



La feuille de match :

Ligue 1 Uber Eats – 10e journée
OGC Nice 1-2 AS Monaco
Mi-temps : 0-1

Buts : Pierre Lees-Melou (69e) pour l’OGC Nice ; Axel Disasi (23e) et Sofiane Diop (53e) pour l’AS Monaco

Avertissements : Boudaoui (19e) et Schneiderlin (69e) ; Diop (69e) et Ben Yedder (75e) pour l’AS Monaco

OGC Nice : Benitez – Boudaoui (Claude-Maurice, 67e), Bambu, Schneiderlin, Nsoki (Ndoye, 84e), Lotomba – Thuram (Pelmard, 46e), Lees-Melou – Reine-Adélaïde (Maolida, 67e), Dolberg (Lopes, 67e), Gouiri
Entraîneur : Patrick Vieira

AS Monaco : Mannone – Aguilar, Disasi, Badiashile, Caio Henrique – Diop (Geubbels, 73e), Tchouameni, Fofana, Gelson Martins (Sidibé, 85e) – Volland (Florentino Luis, 79e), Ben Yedder © (Pellegri, 85e)
Entraîneur : Niko Kovac

Revivez la victoire des Rouge et Blanc en images.

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.