Fermer
Interview 01 octobre 2020, 15:45

Kevin Volland : "Je m’entends très bien avec Wissam"

Kevin Volland : "Je m’entends très bien avec Wissam"
Invité ce jeudi midi dans l’émission "Au coeur des clubs" sur la chaîne Téléfoot, l’attaquant allemand a livré ses premières impressions depuis son arrivée au pied du Rocher.

Dimanche dernier il a offert deux passes décisives à Wissam Ben Yedder lors de la victoire face à Strasbourg (3-2), pour le compte de la 5e journée de Ligue 1. Arrivé en Principauté au début du mois de septembre, Kevin Volland semble être déjà très à l’aise au sein de l’effectif de Niko Kovac. C’est en tout cas ce que l’attaquant international allemand (10 sélections, 1 but) a expliqué dans une interview en direct dans l’émission « Au coeur des clubs », présentée par Marina Lorenzo sur la chaîne Téléfoot, diffuseur de la Ligue 1 Uber Eats. Extraits.

Comment se passe votre acclimatation depuis votre arrivée à l’AS Monaco ?

Bonjour (en Français). Je suis très heureux d’avoir rejoint l’AS Monaco. C’est un club grandiose et pour l’instant tout me fait beaucoup plaisir. C’est un nouveau club et un nouveau championnat pour moi donc il va me falloir un temps d’adaptation, mais je suis très heureux d’être ici.

La Ligue 1 vous change-t-elle beaucoup de la Bundesliga ?

C’est vraiment différent de l’Allemagne. Ici il y a beaucoup plus de situations de un contre un alors qu’en Bundesliga on cherche un peu plus les espaces. Il va falloir que je m’adapte encore une fois, mais Niko Kovac m’aide pour ça, et vu les premiers résultats de l’équipe ça marche plutôt bien.

Votre caractère jovial vous aide-t-il justement à vous intégrer ?

C’est ma nature d’être décontracté. J’ai toujours fonctionné comme cela. Alors évidemment je suis une recrue donc je dois m’adapter, mais encore une fois j’ai été super bien intégré et accepté par mes nouveaux coéquipiers. Je crois qu’ils m’aiment bien (rire).

Comment se passe la relation avec Wissam Ben Yedder ?

Je m’entends très bien avec Wissam et je crois que ça s’est vu lors de la dernière rencontre avec mes deux passes décisives pour lui. Je découvre mes coéquipiers, je commence à voir comment ils jouent. Mais bien évidemment Wissam est un super joueur, un super attaquant et je suis heureux de jouer à ses côtés.

D’autant que votre polyvalence en attaque est un sacré atout…

Oui dans ma carrière j’ai déjà joué à plusieurs positions différentes, que ce soit à Munich, à Hoffenheim ou à Leverkusen. Bien sur qu’on a un poste préférentiel quand on est attaquant. Mais je sais m’adapter et je pense que ma polyvalence fait effectivement partie de mes forces.

Le système en 4-3-3 de Niko Kovac vous convient-il ?

Bien sur c’est un système qui me convient parfaitement et c’est une des raisons de ma venue à l’AS Monaco, c’était important pour le coach. C’est un système très intense car il faut toujours presser lorsque l’on n’a pas le ballon et savoir le porter lorsqu’on a la possession.

Bien sur quand je joue devant je suis un vrai buteur et j’ai envie de marquer, mais j’aime bien être ce joueur qui n’est pas seulement buteur et qui sait aussi délivrer des passes décisives et servir son équipe. Ça me plaît.
Kevin Volland

Vous préférez être buteur ou passeur ?

Dans le passé j’ai toujours été dans les deux positions. Bien sur quand je joue devant je suis un vrai buteur et j’ai envie de marquer, mais j’aime bien être ce joueur qui n’est pas seulement buteur et qui sait aussi délivrer des passes décisives et servir son équipe. Ça me plaît.

Avez-vous un objectif en termes de statistiques cette saison ?

Non. Par le passé je ne me suis jamais fixé d’objectifs chiffrés. Ça me mettrait la pression et ça la mettrait ailleurs, à mes partenaires. D’expérience, sans me fixer d’objectifs de buts et de passes ça fonctionnait très bien par le passé, donc je vais continuer comme ça je pense.

Que savez-vous de Brest que vous affrontez dimanche ?

Je connais Brest de nom et nous analysons cette équipe depuis le début de la semaine en vidéo. Je trouve ça toujours agréable de jouer contre un adversaire qui joue aussi au ballon et donc qui laisse des espaces. Une équipe qui ne refuse pas le jeu. C’est vrai que ça me rappelle un peu la Bundesliga.

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.