Fermer
Ce jour-là 18 mars 2021, 17:04

Le jour où David Trezeguet assommait les Red Devils

Le jour où David Trezeguet assommait les Red Devils
Il y a 23 ans jour pour jour, le club de la Principauté éliminait Manchester United en quart de finale retour de Ligue des Champions, grâce à un match nul obtenu à Old Trafford sur un but du futur champion du Monde 1998 (1-1). Souvenirs.

23 ans déjà ! L’année 1998 replonge bon nombre d’amoureux du foot dans la nostalgie de la Coupe du Monde remportée par les Bleus. Mais quelques mois auparavant, l’AS Monaco réalisait l’un des plus beaux exploits de son histoire en Ligue des Champions. En face, un ogre anglais n’avait qu’une envie : faire qu’une bouchée de la formation de Jean Tigana. Et pourtant, les Rouge et Blanc réaliseront l’exploit de renverser le grand Manchester United de Sir Alex Ferguson – qui remportera cette même compétition en 1999 – au Théâtre des Rêves.

Un match aller sans vainqueur

Le tout, grâce à une réalisation de David Trezeguet en début de rencontre, permettant aux siens de réaliser un match nul synonyme de qualification, et à la règle du but à l’extérieur (1-1, 0-0 à l’aller). Premiers de leur poule avec 13 points, les coéquipiers de Thierry Henry tirent un adversaire redoutable pour les quarts de finale. Et malgré leurs quatre victoires en six matchs en poule, Manchester United demeure le grand favori de cette confrontation, pour poursuivre l’aventure européenne.

La première manche n’avait pas départagé les deux équipes, avec un score nul et vierge. Peter Schmeichel avait sauvé les siens plus d’une fois, multipliant les arrêts sur sa ligne. Malgré la domination Rouge et Blanche, les Anglais avaient donc ramené un précieux match nul de leur déplacement au pied du Rocher. Le club de la Principauté se déplace ainsi en outre-Manche avec le statut d’outsider pour le duel retour, face à une formation mancunienne championne d’Angleterre en titre.

David Trezeguet, l’éclair de génie

Avec l’ambition de jouer le coup à fond, car après tout, les Rouge Blanc n’ont rien à perdre. Et dès la sixième minute de jeu, la foudre s’abat sur Old Trafford. David Trezeguet, qui avait loupé la rencontre aller en raison d’une blessure, est trouvé à l’entrée de la surface de réparation par John Collins et décroche une frappe monumentale qui vient finir sa course sous la transversale de Van Der Gouw (0-1, 6e).

Sous la tunique bleue et jaune extérieure, qui a inspiré le maillot away de l’AS Monaco cette saison, porté par les hommes de Niko Kovac, les Monégasques piquent au vif l’une des meilleures formations du circuit européen. Portée par la jeunesse monégasque, les Rouge et Blanc rentrent aux vestiaires avec un avantage d’un but. Les Mancuniens reviennent sur la pelouse avec la volonté de renverser la tendance. Ole Gunnar Solskjaer redonne alors espoir aux siens à la 53e minute, en reprenant un centre venu du côté droit de David Beckham.

Une qualification inattendue

Sa reprise termine dans le petit filet de Fabien Barthez (1-1). Sous les yeux des 53 000 spectateurs, les hommes de Sir Alex Ferguson poussent afin d’inscrire encore un but, mais l’AS Monaco tient bon. Le portier français sauve les siens grâce à des sorties dont il a le secret, empêchant notamment Solskjaer d’inscrire un doublé dans les dernières minutes (73e). La qualification en demi-finale est acquise grâce à une performance collective exceptionnelle des coéquipiers d’Ali Benarbia.

L’AS Monaco assomme donc le futur champion d’Europe 1999, et s’offrira une magnifique épopée jusqu’à cette demi-finale face à la Juventus Turin. Une Vieille Dame emmenée par Zinédine Zidane, Alessandro Del Piero, Edgar Davids ou encore de Didier Deschamps, qui éliminera malheureusement les Monégasques au meilleur des deux matchs (1-4 /3-2). Mais ce parcours permettra à Fabien Barthez, David Trezeguet et Thierry Henry de rejoindre Zizou et le capitaine des Bleus à la Coupe du Monde 1998. Pour le résultat que l’on connaît. Sacré millésime !


La feuille de match :

Ligue des Champions 1997-1998 – 1/4 de de finale retour

Manchester United 1-1 AS Monaco
Mi-temps : 0-1

Buts : Solskjaer (53e) pour Manchester, Trezeguet (6e) pour l’AS Monaco

Avertissements : Butt (20e), Solskjaer (54e) pour Manchester United ; Collins (31e), Léonard (76e), Da Costa (79e) pour l’AS Monaco.

Manchester United : Van der Gouw, P. Neuville, G. Neuville (Berg, 33e), Johnsen, Irwin, Butt, Scholes (Clegg, 46e), Beckham, Solskjaer, Sheringham, Cole
Entraîneur : Sir Alex Ferguson

AS Monaco : Barthez, Sagnol, Konjic puis Da Costa (75e), Dumas, Léonard, Djetou, Diawara, Collins, Benarbia puis Carnot (67e), Ikpeba puis Henry (60e), Trezeguet
Entraîneur : Jean Tigana

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.