Fermer
Histoire 18 février 2021, 15:34

Les 3 dernières perfs’ de l’AS Monaco au Parc des Princes

Les 3 dernières perfs’ de l’AS Monaco au Parc des Princes
Avant de défier le Paris Saint-Germain ce dimanche (21h), dans le choc de la 26e journée de Ligue 1, retour sur les trois dernières performances notables de l’AS Monaco au Parc des Princes.

C’est un choc historique du championnat de France. Une affiche qui a occasionné de nombreux matchs de légende. Et même si le Parc des Princes reste une citadelle difficile à faire tomber, l’AS Monaco a souvent montré de belles vertus pour aller chercher un résultat. Avant le déplacement des hommes de Niko Kovac ce dimanche (21h), retour sur trois duels récents entre deux des équipes les plus titrées de l’Hexagone, qui sont restés dans la mémoire collective.

2015-2016 : Une victoire fondatrice

C’est seulement la deuxième titularisation de Kylian Mbappé en Ligue 1. Du haut de ses 17 ans et trois mois, il est lancé par Leonardo Jardim, qui tente un coup tactique en alignant un 5-3-2 face à l’armada parisienne. Du jamais vu auparavant. En face des coéquipiers du prodige de l’Academy, Laurent Blanc a sorti l’artillerie lourde avec Thiago Silva, Thiago Motta, Angel Di Maria, Edinson Cavani et bien évidemment Zlatan Ibrahimovic. Les Rouge et Blanc sont alors deuxièmes, à la course pour le podium avec Lyon et Nice.

La panenka de Fabinho

Le PSG s’envole lui vers un 6e titre de champion de France, le 4e d’affilée déjà sous l’ère QSI. Mais également vers le record du nombre de points inscrits par un champion (96 points), avec 31 points de marge sur son dauphin. Pourtant ce jour-là, Vagner Love, prêté à l’AS Monaco l’hiver précédent, puis Fabinho d’une panenka sur penalty, vont faire chavirer la rencontre en trois minutes. Une victoire de prestige, et surtout l’une des deux seules défaites du Paris Saint-Germain dans cette saison de tous les records. L’alliage de l’expérience et de la fougue de la jeunesse aura payé pour l’AS Monaco. Les prémices d’une sacrée aventure la saison suivante.

20 mars 2016 – Parc des Princes
31e journée de Ligue 1 : Paris Saint-Germain 0-2 AS Monaco
Affluence : 46.569 spectateurs
Arbitre : M. Anthony Gautier
Buts : Vagner Love (65e) et Fabinho (68e, sp) pour l’AS Monaco
PSG : Trapp – Marquinhos, Thiago Silva ©, David Luiz, Maxwell – Motta (Stambouli, 81e), Rabiot (Matuidi, 66e) – Cavani, Lucas, Di Maria (Augustin, 81e) – Ibrahimovic
Entraîneur : Laurent Blanc
AS Monaco : Subasic – Fabinho, Raggi, Ricardo Carvalho, Jemerson, Échiéjilé – Bakayoko, Toulalan ©, Lemar – Mbappé (Helder Costa, 81e), Vagner Love (L.Traoré, 87e)
Entraîneur : Leonardo Jardim


2016-2017 : Un nul arraché dans les dernières secondes

La jeune garde monégasque a pris un an de maturité en plus. Alors qu’elle a commencé sa saison très tôt, fin juillet, pour débuter le 3e tour préliminaire de la Ligue des Champions, l’équipe emmenée par Radamel Falcao étonne. Revenu en grâce en Principauté, affublé du brassard de capitaine des Rouge et Blanc, l’attaquant colombien revit. Après un match aller remporté 3-1 au Stade Louis-II, l’AS Monaco est attendu au Parc. Au coude à coude avec le rival niçois et le PSG justement en tête du championnat, les partenaires de Fabinho, buteur un an plus tôt sur penalty, sa spécialité, ont un nouveau statut à assumer. Pour confirmer qu’ils visent bien le titre, en même temps qu’ils sont en train d’écrire une des plus belles pages de l’histoire européenne du club en C1, Bernardo Silva et ses copains se doivent de faire un résultat face au PSG, qui a perdu Zlatan Ibrahimovic.

L’éclair de génie de Bernardo

C’est une bataille tactique qui s’instaure, entre deux entraîneurs, deux équipes qui se craignent. La décision peine à venir, jusqu’à ce penalty transformé dans le dernier quart d’heure par Edinson Cavani, obtenu pour une faute très légère de Djibril Sidibé sur le nouvel entrant Julian Draxler. Mais habité d’un esprit conquérant, le club de la Principauté ne veut pas lâcher. Sur la dernière opportunité de la partie, c’est justement le petit ailier portugais qui hérite du ballon à droite, à 35 mètres du but parisien. C’est justement le latéral tricolore qui décale son partenaire, lequel rentre alors dans l’axe qui s’ouvre face à lui. Bernardo repique et déclenche une frappe soudaine à ras de terre, qui va aller se loger dans le petit filet d’Alphonse Areola. L’AS Monaco vient de prendre un point inespéré au Parc et surtout frapper un grand coup dans la course au titre. Le 8e sacre de l’histoire du club, qui sera bien là à l’arrivée au mois de mai.

29 janvier 2017 – Parc des Princes
22e journée de Ligue 1 : Paris Saint-Germain 1-1 AS Monaco
Affluence : 47.238 spectateurs
Arbitre : M. Frank Schneider
Buts : Cavani (81e) pour le PSG ; Bernardo Silva (92e) pour l’AS Monaco
PSG : Trapp (Areola, 53e) – Meunier, Marquinhos, Thiago Silva ©, Kurzawa – Rabiot, Motta, Matuidi – Draxler (Guedes, 86e) – Lucas (Di Maria, 60e), Cavani
AS Monaco : Subasic – Sidibé, Glik, Jemerson, Mendy – Bernardo Silva, Fabinho, Bakayoko (Mbappé, 89e), Lemar (Carrillo, 83e) – Germain (Moutinho, 76e), Falcao ©
Entraîneur : Leonardo Jardim


2019-2020 : La révolte monégasque

Le Club vit une période compliquée en ce début du mois de janvier. L’équipe est à la recherche d’un nouveau souffle. Un nouveau souffle qui va se traduire par un beau coup tactique des Monégasques, qui vont venir cueillir les hommes de Thomas Tuchel au Parc, alors que les pronostics ne sont pas du tout favorables. Benjamin Lecomte, Fodé Ballo-Touré, Cesc Fàbregas, Aleksandr Golovin et Wissam Ben Yedder font déjà face au onze emmené par le duo Neymar – Kylian Mbappé. Et le scénario va très vite s’emballer. Dès la 3e minute, c’est le Brésilien qui ouvre le score. Mais pas le temps de douter côté Rouge et Blanc, puisque Gelson Martins, opportuniste, reprend victorieusement une passe de Wissam Ben Yedder, lui-même parfaitement servi par Cesc Fàbregas.

Ben Yedder dans tous les coups

Action de grande classe. Quelques instants plus tard, c’est encore le numéro monégasque qui se distingue. Lancé par Keita Baldé, il se défait du marquage de Juan Bernat grâce à une superbe feinte de corps. Puis il croise sa frappe, qui termine sa course dans le petit filet de Keylor Navas (1-2, 13e). On joue depuis à peine un quart d’heure et c’est déjà la folie avec trois buts et un spectacle de très haut niveau. Malheureusement Paris revient dans la match et prend même l’avantage avant la mi-temps. C’est finalement Islam Slimani, suite à un super travail de Gelson Martins, qui offre encore une fois un point qui a la saveur d’une victoire dans la capitale. Au terme d’une rencontre où les Monégasques auront montré beaucoup de caractère.

12 janvier 2020 – Parc des Princes
20e journée de Ligue 1 – Paris Saint-Germain 3-3 AS Monaco
Affluence : 47.580 spectateurs
Arbitre : M. Anthony Gautier
Buts : Neymar (3e et 42e, sp) et Ballo-Touré (24e, csc) pour le PSG ; Gelson Martins (7e), Ben Yedder (13e) et Slimani (70e)
PSG : Navas – Meunier, Marquinhos, Thiago Silva ©, Bernat – Gueye, Verratti (Paredes, 80e) – Di Maria (Sarabia, 80e), Neymar, Mbappé – Icardi (Cavani, 85e)
Entraîneur : Thomas Tuchel
AS Monaco : Lecomte – Henrichs, Glik ©, Maripan, Ballo-Touré – Bakayoko, Fàbregas (Slimani, 65e), Golovin – Gelson Martins (Aguilar, 82e), Ben Yedder (Adrien Silva, 85e), Keita Baldé
Entraîneur : Robert Moreno

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.