Fermer
Histoire 19 mai 2021, 13:12

Les cinq titres de l'AS Monaco en Coupe de France

Les cinq titres de l'AS Monaco en Coupe de France
Ce mercredi, l’AS Monaco va disputer sa 10e finale de Coupe de France face au Paris Saint-Germain (21h15), pour un bilan de 5 victoires et 4 défaites. Retour sur les succès des Rouge et Blanc en finale de Coupe.

C’est le jour-J ! Après 11 ans d’attente, l’AS Monaco est de retour en finale de Coupe de France face au Paris Saint-Germain (21h15). Un match aux allures de revanche, car lors de leur dernière finale en 2010, les Rouge et Blanc s’étaient inclinés face aux Parisiens et n’avaient pu soulever un trophée qui échappe au club depuis 1991. A l’époque, les coéquipiers de Gérald Passis, unique buteur de la rencontre, l’avaient emporté face à l’Olympique de Marseille (1-0), pour s’offrir la 5e Coupe de France de l’histoire du club. Retour sur les succès monégasques dont les hommes de Niko Kovac vont s’inspirer ce soir pour ramener la Coupe à la maison, 30 ans après.

1960, le premier succès

Nous sommes en 1960. L’AS Monaco est entraîné par Lucien Leduc et compte dans ses rangs de grands noms à l’image de Michel Hidalgo ou encore Henri Biancheri. Face à eux, l’AS Saint-Etienne, l’une des meilleures formations en France. La rencontre est spectaculaire et indécise avec une égalisation monégasque à la 88e minute par… Henri Biancheri. Sans doute boostés par ce but, les Rouge et Blanc, encore rayés à l’époque, s’imposent finalement en prolongation sur le score de 4-2 avec des buts de François Ludvikowski et Serge Roy.

La feuille de match :

Coupe de France 1959-1960 – Finale

AS Monaco 4-2 AS Saint-Etienne

Mi-temps : 1-0

Buts :  Roy (5e et 114e), Biancheri (88e) et Ludvikowski (103e) pour l’AS Monaco ; Liron (43e) et Domingo (86e) pour l’AS Saint-Etienne

AS Monaco : Alberto – Kaelbel, Nowak, Thomas, Ludvikowski – Biancheri, Hess, Hidalgo, Cossou – Roy, Carlier

Entraîneur : Lucien Leduc

AS Saint-Etienne : Abnes – Tylinski, Wicart, Herbin, Domingo – Ferrier, Oleksiak, Peyroche, Liron – Balboa, Glovacki

Entraîneur : Albert Batteux


1963, l’unique doublé Coupe/championnat

Trois ans après; en 1963, le club de la Principauté est de retour en finale de Coupe de France face à l’Olympique Lyonnais. Un évènement qui intervient deux semaines après que les deux équipes n’aient pu se départager en prolongations (0-0). Les tirs au but n’étant pas encore instaurés, celle-ci doit en effet se rejouer, à l’image des « replay » en Coupe d’Angleterre.

Et cette fois, c’est l’AS Monaco qui prend le dessus sur les Rhodaniens, s’imposant sur le score de 2-0 au Parc des Princes grâce à Lucien Cossou et Georges Casolari. Un titre qui vient couronner une saison exceptionnelle avec le doublé Coupe/championnat en poche. Le premier et le dernier de l’histoire monégasque.

La feuille de match :

Coupe de France 1962-1963 – Finale

AS Monaco 2-0 Olympique Lyonnais

Mi-temps : 0-0

Buts : Cossou (56e) et Casolari (84e) pour l’AS Monaco

AS Monaco : Hernandez – Thomas, Artelesa, Casolari, Biancheri – Théo, Douis, Hidalgo, Cossou – Carlier, Djibrill

Entraîneur : Lucien Leduc

Olympique Lyonnais : Aubour – Mignot, Nowak, Polak, Degeorges – Leborgne, Hatchi, Linder, Combin – Rambert, Nurenberg

Entraîneur : Lucien Jasseron


1980, un statut conservé face à Orléans

Après une finale perdue contre Saint-Etienne en 1974, les Rouge et Blanc rallient de nouveau le Parc des Princes en 1980. Emmenés par Gérard Banide, les coéquipiers du capitaine Jean Petit trouvent sur leur route, Orléans, formation de deuxième division, et partent logiquement favoris avant la rencontre. Un statut qu’ils conservent avec brio puisqu’ils s’imposent 3-1 grâce à des buts de Roger Marette (csc), Albert Emon et le meilleur buteur de l’histoire monégasque, la légende Delio Onnis.

La feuille de match :

Coupe de France 1979-1980 – Finale

AS Monaco 3-1 US Orléans

Mi-temps : 1-1

Buts : CSC de Marette (7e), Emon (48e) et Onnis (65e) pour l’AS Monaco ; Marette (27e) pour l’US Orléans

AS Monaco : Ettori – Zorzetto, Vitalis, Gardon, Moizan- Ricort (Milla, 55e), Christophe, Petit © – Dalger, Onnis, Emon (Ninot, 78e)

Entraîneur : Gérard Banide

Orléans : Viot- Drouet, Plissonneau, Bodji, Lemée © – Germain, Marette (Froissard, 80e) – Arbaladéjo, Hamerschmit (Helbert, 81e), Loukaka- Bertholoux

Entraîneur : Jacky Lemée


1985 : Battre le PSG en finale, c’est possible

Spécialiste de la compétition, l’AS Monaco dispute deux finales consécutives en 1984 puis en 1985. Si la première est perdue contre le FC Metz, ils ne laissent pas passer leur seconde opportunité et triomphent du Paris Saint-Germain.

Avec dans ses rangs, Jean-Luc Ettori, Manuel Amoros, Dominique Bijotat ou Bruno Bellone, l’équipe monégasque est de grande qualité et reste sur une défaite en 29 matchs. Et cela se confirme sur le terrain avec une victoire 1-0 acquise grâce à une réalisation de Bruno Genghini au quart d’heure de jeu. Espérons connaître un scénario similaire ce soir au Stade de France…

La feuille de match :

Coupe de France 1984-1985 – Finale

AS Monaco 1-0 Paris Saint-Germain

Mi-temps : 1-0

Buts : Genghini (14e) pour l’AS Monaco

AS Monaco : Ettori © – Liégeon, Stojkovic, Simon, Amoros – Bijotat, Tibeuf, Bravo – Anziani, Genghini, Bellone

Entraîneur : Lucien Muller

Paris Saint-Germain : Moutier- Lemoult, Morin, Jeannol, Baconnier – Fernandez ©, Charbonnier, Susic – Lantier (Segura, 70e), Toko, Rocheteau

Entraîneur : Christian Coste


1991, la revanche contre Marseille

Défaits en finale en 1989 par l’Olympique de Marseille, les Rouge et Blanc retrouvent ce même adversaire deux ans après afin de prendre leur revanche. Une affiche alléchante qui oppose notamment deux des plus grands attaquants de l’histoire : George Weah côté monégasque et Jean Pierre-Papin de l’autre. La rencontre est cadenassée. Arsène Wenger décide alors de faire entrer Gérald Passi et Ramon Diaz. Un choix qui se révélera décisif.

Le scénario parfait. On ne pouvait rêver mieux. La finale opposait le champion (l'OM) au deuxième (Monaco). (...) L’une de mes plus grandes joies de footballeur.
Jean-Luc Ettori dans les colonnes de Nice-MatinAncien gardien de l'AS Monaco

A la dernière minute, le second adresse un centre en retrait pour le premier, qui envoie une frappe dans la lucarne de Pascal Olmeta. « L’une de mes plus grandes joies de footballeur », avouait encore ce matin Jean-Luc Ettori dans les colonnes de Nice-Matin. L’AS Monaco s’impose donc 1-0 et soulève une 5e Coupe de France, ce qui reste pour l’heure la dernière du club de la Principauté. Jusqu’à ce soir sous les coups de 23h15 ?

La feuille de match :

Coupe de France 1990-1991 – Finale

AS Monaco 1-0 Olympique de Marseille

Mi-temps : 0-0

Buts : Passi (90e) pour l’AS Monaco

AS Monaco : Ettori © – Puel, Mendy, Petit, Sonor – Dib, Sauzée, Djorkaeff (Passi, 59e) – Rui Barros, Weah, Fofana (Diaz, 75e)

Entraîneur : Arsène Wenger

Olympique de Marseille : Olmeta – Amoros, Fournier (Stojkovic, 46e), Boli, Mozer – Germain, Casoni, Waddle – Pelé, Papin ©, Vercruysse

Entraîneur : Raymond Goethals

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.