Fermer
Coupe de France 06 avril 2021, 22:10

Les Rouge et Blanc s'offrent un quart au bout du suspense

Les Rouge et Blanc s'offrent un quart au bout du suspense
Au terme d'un match nul et vierge, l'AS Monaco est parvenu à se qualifier face à Metz pour les quarts de finale de la Coupe de France, à l'issue d'une séance de tirs au but parfaitement maîtrisée (0-0, 5-4 TAB).

Pour affronter Metz pour la deuxième fois en quatre jours, Niko Kovac décidait d’aligner un 4-4-2 avec de nouveau le duo Eliot Matazo – Youssouf Fofana dans l’entre-jeu. Krépin Diatta prenait place sur l’aile droite, alors que Gelson Martins faisait son retour dans le XI de départ. Du côté de Metz, Frédéric Antonetti réalisait lui aussi quelques changements par rapport à la rencontre de samedi dernier, même si l’on retrouvait Farid Boulaya en tant que numéro 10.

Un premier acte sans folie

Durant les premières minutes du match, les débats sont équilibrés. Metz procède en bloc bas, et tente de jouer le coup en contre-attaque. Les Rouge et Blanc se montrent toutefois dangereux rapidement, puisque Gelson Martins se présente face à Alexandre Oukidja, mais le portier messin remporte son duel (3e). Aligné au poste d’ailier gauche, l’international portugais signe la plus grosse occasion du côté des Rouge et Blanc durant ces 45 premières minutes.

Youssouf Fofana, lui aussi, met à contribution le gardien du FC Metz. Sur une frappe à 25 mètres, le milieu de terrain est tout proche d’ouvrir le score mais le portier réalise une jolie claquette (31e). Les hommes de Frédéric Antonetti sont bien en place et se créent quelques situations. Aaron Leya Iseka sollicite Radoslaw Majecki d’une frappe depuis l’extérieur de la surface, sans réellement inquiéter le Polonais, attentif (43e).

Deux gardiens très en vue

Malgré une possession à l’avantage des hommes de Niko Kovac, le combat est équilibré. Dès le coup de sifflet de la seconde période, les Monégasques prennent d’assaut les cages du portier messin. Lancé en profondeur, Gelson Martins se présente une nouvelle fois face à Alexandre Oukidja mais le gardien algérien voit la tentative de l’attaquant monégasque passer à côté.

Dans une rencontre équilibrée où les deux derniers remparts sont mis à contribution, les deux tacticiens réalisent plusieurs changements. Kevin Volland met à contribution le gardien messin, sans parvenir à faire trembler les filets (67e). Maïga teste à son tour Radoslaw Majecki depuis l’extérieur de la surface, sans véritablement inquiéter le portier monégasque (78e).

Une séance de tirs au but déterminante

En fin de rencontre, ni Stevan Jovetić (81e), ni Kevin Volland ne permettent à l’AS Monaco de prendre les devants. Les deux formations se départagent donc aux tirs au but, exercice où les Monégasques excellent. Grâce à un échec de Maïga, le club de la Principauté s’impose finalement sur un cinq sur cinq conclu par l’attaquant monténégrin.

Un sans-faute pour les hommes de Niko Kovac (0-0, 5-4 TAB), qui remporte au passage son 22e match de Coupe sur 23 en tant qu’entraîneur. L’AS Monaco disputera donc les quarts de finale de la compétition, pour le plus grand bonheur du coach croate. Mais pas le temps de célébrer, puisque le prochain rendez-vous des Rouge et Blanc arrive dès dimanche au Stade Louis-II face à Dijon ce dimanche en Ligue 1.

La feuille de match :

Coupe de France – Huitièmes de finale

AS Monaco 0-0 FC Metz (5 TAB à 4)
Mi-temps : 0-0

Avertissements : Angban (66e) pour Metz

AS Monaco : Majecki – Sidibé, Maripán, Badiashile (Disasi, 46e), Ballo-Touré (Caio Henrique, 68e) – Diatta (Jovetić, 68e), Fofana, Matazo, (Tchouameni, 79e), Gelson Martins (Fàbregas, 59e) – Volland, Ben Yedder
Entraîneur : Niko Kovac

FC Metz : Oukidja – Centonze, Bronn, Kouyaté, Fofana, Delaine – Maiga, Angban, Boulaya (Sarr, 60e) – Leya Iseka (Ambrose, 61e), Vagner (Yadé, 61e)
Entraîneur : Frédéric Antonetti

Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.