Fermer
Coupe de France 12 mai 2021, 12:50

Niko Kovac : "Nous devons respecter notre adversaire"

Niko Kovac : "Nous devons respecter notre adversaire"
A la veille du déplacement à Annecy pour rencontrer Rumilly-Vallières (N2), pour le compte de la demi-finale de Coupe de France, le technicien croate s’est présenté en conférence de presse pour évoquer la rencontre avec beaucoup d’humilité et de respect.

A une marche du Stade de France. Les Rouge et Blanc sont en effet à un match de retrouver une finale de Coupe de France, 11 ans après la dernière, et de se rapprocher un peu plus d’un titre plus obtenu depuis 1991. Une éternité. Pour cela, ils devront s’imposer ce jeudi (21h15) en demi-finale contre le Petit Poucet de la compétition, Rumilly-Vallières. Si l’AS Monaco part largement favori face à cette équipe de quatrième division, Niko Kovac ne sous-estime pas cet adversaire et abordera cette rencontre avec sérieux. C’est avec cet état d’esprit qu’il s’est présenté devant les médias. Extraits.

D'abord, c’est une bulle de performance car pendant dix jours, nous allons peut-être disputer quatre matchs importants pour le club, pour nous. Nous voulons être tous ensemble pour bien nous préparer. Deuxièmement, c’est une protection qui est nécessaire car nous voulons réussir notre objectif en nous protégeant le plus possible tous ensemble.
Niko KovacEntraîneur de l'AS Monaco

Bonjour Niko. Pouvez-vous nous expliquer le principe de la « bulle de performance » ?

Il y a deux choses. D’abord, c’est une bulle de performance car pendant dix jours, nous allons peut-être disputer quatre matchs importants pour le Club, pour nous. Nous voulons être tous ensemble pour bien nous préparer. Deuxièmement, c’est une protection qui est nécessaire car nous voulons réussir notre objectif en nous protégeant le plus possible tous ensemble.

Qui a décidé de cette bulle ?

J’ai discuté avec Paul Mitchell car nous sommes très proches. Nous avons aussi vu avec James Bunce, le Directeur de Performance. Nous sommes dans cette bulle pour performer. On vit des temps difficiles. Cette saison, en plus des blessures, nous avons dû faire face à la Covid-19.

Bien sûr, le risque 0 n’existe pas. Mais on espère jouer quatre matchs. Il y a une nécessité de concentration et de protection pour être à 100%. Dans cette bulle, il n’y a que les joueurs et le staff et nous ne sommes pas loin de La Turbie.

La bulle continuera-t-elle même si vous perdez les deux prochains matchs ?

Je suis une personne optimiste et positive dans la vie. Nous devons nous battre 90 minutes pour gagner à chaque fois. Mais ce n’est jamais simple, ce ne sera pas une victoire facile à atteindre. Nous avons deux objectifs : aller en finale et terminer 3e. On verra après le match de Coupe et celui face à Rennes où nous serons et ce qu’il est encore possible de réaliser. Pour l’instant, la bulle dure jusqu’à la fin de saison.

Avez-vous pris le pouls avec vos joueurs ?

Oui bien sûr. Nous avons discuté avec les deux capitaines et deux autres cadres du vestiaire après en avoir parlé avec Paul et James. Nous avons ensuite eu une discussion tous ensemble et tout le monde était d’accord pour réduire les risques. Nous avons une grande ambition. Je tiens toutefois à préciser qu’on ne gagnera pas forcément tous nos matchs parce que nous sommes dans cette bulle. Mais nous mettons toutes les chances de notre côté.

Le danger existe toujours. Tout le monde s’attend à une victoire de l’AS Monaco. Le danger est justement là. Nous devons respecter l’adversaire même s’ils sont d'une division inférieure, car ils travaillent dur jour après jour. C’est un rêve pour eux de jouer une finale de Coupe dans le plus grand stade de France.
Niko KovacEntraîneur de l'AS Monaco

Quel est le danger face à un tel adversaire ?

Le danger existe toujours. Tout le monde s’attend à une victoire de l’AS Monaco. Le danger est justement là. Nous devons respecter l’adversaire même s’ils sont d’une division inférieure, car ils travaillent dur jour après jour. C’est un rêve pour eux de jouer une finale de Coupe dans le plus grand stade de France. Ce match sera difficile face à un adversaire qui se donnera à 100%. Si l’on joue à 50% ou à 90%, on peut perdre le match. Nous devons donc respecter l’adversaire et tout donner. Le premier objectif est le prochain match. Ce n’est pas Rennes ou Lens car le prochain match est le plus important.

Pouvez-vous nous parler des blessés ?

A 15h, nous avons un dernier entraînement avant de partir. Jove’ ne sera pas disponible même s’il est de mieux en mieux. Pour Sofiane et Krépin, on va bien évaluer leur état de santé. On ne prendra pas de risque car leur santé est la plus importante.

D’habitude, vous faites beaucoup d’analyses vidéos. Comment avez-vous préparé cet adversaire alors qu’ils ont disputé peu de matchs ?

Nous avons des images grâce à nos analystes vidéo. Nous traitons ce match de la même manière que le PSG. Cet après-midi, nous ferons une session vidéo pour montrer les forces et les faiblesses à nos joueurs. Nous imaginons qu’ils vont jouer en bloc bas et procéder en contre-attaque, tout en apportant le danger sur coups de pied arrêtés.

Par le passé, j’ai joué beaucoup de matchs de cet acabit. Je sais qu’il faut mettre de l’énergie et de la passion. Pour eux, c’est le match d’une vie. Une dure bataille s’annonce. Nous avons des vidéos des matchs de Coupe de France et de matchs amicaux. C’est vrai que nous n’avons pas beaucoup d’images mais de mon temps on n’en avait pas du tout. (rires)

Radeck' fait du très bon travail et il a réalisé de belles prestations en Coupe, à l’image du match à Lyon, où il a réalisé des arrêts décisifs. Il mérite de jouer. Il a de grandes chances de participer à la préparation de l’Euro avec l’Equipe A de Pologne.
Niko KovacEntraîneur de l'AS Monaco

Comment jugez-vous la progression de Radoslaw Majecki ?

Il fait du très bon travail et il a réalisé de belles prestations en Coupe, à l’image du match à Lyon, où il a réalisé des arrêts décisifs. Il mérite de jouer. Il a de grandes chances de participer à la préparation de l’Euro avec l’Equipe A de Pologne. De son côté, Vito a disputé 9 matchs. Nous avons trouvé un bon équilibre entre nos gardiens. Chacun doit être heureux de son temps de jeu et de sa prestation.

Est-ce qu’une qualification en finale de Coupe représente beaucoup pour vous et craignez-vous certains joueurs ?

C’est vrai qu’il est temps de retourner en finale. C’est notre ambition. Ils possèdent de bons joueurs. Ils ont battu Toulouse en demi-finale. Par le passé, il y a également eu de belles épopées comme Calais par exemple qui avait éliminé Bordeaux en demi-finale je crois. Dans ma vie comme dans le football, j’ai appris à respecter tout le monde et à être humble. Les équipes dites inférieures se battent pour gagner. Nous sommes conscients de ça mais si on joue à notre niveau, on gagnera.

Entre remporter la Coupe de France et terminer à la troisième place, que préférez-vous ?

C’est une question intéressante. Pour moi, le prochain match est le plus important car nous ne pouvons influencer que celui-ci. Notre attention se tourne d’abord vers la demi-finale car ce match peut nous permettre d’arriver en finale. Je penserai aux autres échéances ensuite.

Les jeunes joueurs ont toujours besoin de six mois pour montrer leur qualité. En début de saison, il a joué face à Nantes. Radeck a pris conscience qu’il était ici pour progresser et travailler afin de montrer ses qualités. Et à l’image Eliot, il a saisi sa chance.Il s’est développé physiquement et techniquement. Je suis content de son travail.
Niko KovacEntraîneur de l'AS Monaco

Pour revenir à Radoslaw Majecki, pensez-vous qu’il a progressé, notamment dans sa personnalité ?

Oui bien sûr. Les jeunes joueurs ont toujours besoin de six mois pour montrer leur qualité. En début de saison, il a joué face à Nantes. Radeck a pris conscience qu’il était ici pour progresser et travailler afin de montrer ses qualités. Et à l’image d’Eliot, il a saisi sa chance.Il s’est développé physiquement et techniquement. Je suis content de son travail.

Dans quel état physique se trouve Aleksandr Golovin ?

Nous allons aller pas à pas, comme on l’a fait depuis le début de saison. Il n’y a aucun sens de le faire jouer 90 minutes après une période de repos. Au dernier match, il a joué 10-15 minutes. Demain, il aura un peu plus de temps de jeu. Et si le staff médical nous dit qu’il n’y a pas de risque, il pourra jouer 90 minutes. Je ne suis pas déçu de sa saison.

Lors de la phase aller, il a été blessé pendant quatre mois, puis la Covid-19 l’a éloigné des terrains. Il était de la très bonne période du club en 2021 et face à Lorient, lors de son retour, il change le match. Il a également marqué des buts et délivré des passes décisives (4 buts et 8 passes décisives en Ligue 1, ndlr). Sa saison est donc positive. Mon seul regret a été de ne pas l’avoir eu dès le début de la saison.

Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.