Fermer
Partout Toujours 10 février 2021, 12:00

Patrice : "Tout a commencé lors du Mondial 98"

Patrice : "Tout a commencé lors du Mondial 98"
Pour célébrer la présence systématique de nombreux supporters monégasques dans les parcages à l’extérieur (hors période de Covid), asmonaco.com vous propose avec Triangle Intérim une série dédiée aux soutiens des Rouge et Blanc. Pour ce treizième épisode, partez à la découverte de Patrice alias AlyumdrA.

Voilà presque onze ans que les chemins de Grenoble et de l’AS Monaco ne s’étaient pas croisés. La dernière fois, les deux clubs se trouvaient en Ligue 1 et s’étaient quittés sur un score nul et vierge au match aller, comme au retour. Depuis, les adversaires du jour ont connu des destins bien différents. Le club de la Principauté est parvenu à remonter en Ligue 1 avant de connaître les joies du sacre national en 2017 et de l’Europe, tandis que les Isérois sont toujours en seconde division. Mais cette année pourrait être la bonne pour les hommes de Philippe Hinschberger.

Le déclic de la Coupe du Monde 1998

En attendant, les retrouvailles se font en 32e de finale de Coupe de France. Une sorte de derby pour Patrice alias « AlyumdrA » sur Twitter, 38 ans, aujourd’hui habitant de la région lyonnaise après avoir vécu à proximité de Grenoble pendant plusieurs années. Gérant d’un bureau d’études, cet amoureux de l’AS Monaco passe une majorité de son temps libre à suivre son club de coeur depuis une vingtaine d’années. Il est tombé dedans comme beaucoup en voyant triompher l’équipe de France à la Coupe du Monde en 1998.

Fabien Barthez, David Trezeguet, Thierry Henry… Il s’intéresse alors aux joueurs monégasques qui figurent parmi la formation tricolore. Après avoir réalisé un très beau parcours en Ligue des Champions cette année-là, le coup de coeur pour cette équipe ne tarde pas. Rencontre avec un passionné de Rouge et Blanc et de chiffres, qui abreuve la twittosphère monégasque de statistiques en tout genre.

Bonjour Patrice. Expliques-nous comment ta passion pour l’AS Monaco est-elle apparue ? 

Tout a commencé lors du Mondial 1998 avec Thierry Henry, David Trezeguet et surtout Fabien Barthez qui m’avait beaucoup plu. Derrière, j’ai continué à suivre plus assidûment le foot en général et surtout l’AS Monaco. Deux ans après, l’équipe était en championne de France avant de faire un excellent parcours en Ligue des Champions en 2004, avec cette rencontre face au Real Madrid notamment. J’ai été rapidement très comblé.

Quels sont les joueurs qui t’ont marqué avec le maillot Rouge et Blanc ?

J’ai beaucoup apprécié David Trezeguet, joueur que j’ai vraiment adoré. Il a passé de nombreuses années au club, même par la suite je l’ai suivi de près. Il est formé à l’AS Monaco, ce joueur a une histoire particulière pour moi. D’autres joueurs comme Ludovic Giuly ou plus récemment Bernardo Silva m’ont également beaucoup plu.

Twitter est pratique où dans le sens où de plus en plus de monde sont sur la plateforme. J'ai bien progressé ces dernières années, je suis parvenu à avoir des followers. Mes publications sont de plus en plus partagées donc cela me fait paisir. C'est toujours gratifiant de savoir que le travail que l'on fait est apprecié. On revient souvent vers moi pour me demander des chiffres, notamment Opta.
AlyumdrA

Tu t’es fait une réputation sur Twitter grâce aux statistiques que tu postes autour de l’AS Monaco. Parle-nous un peu de cette activité.

Ce n’est pas lié du tout à mon milieu professionnel. C’est quelque chose qui m’a toujours intéressé, pas forcément sur le football et l’AS Monaco mais également dans d’autres domaines. Au début, je partageais ces stats’ sur des forums, puis après on m’a plus ou moins poussé à aller sur Twitter, donc j’ai continué sur ce réseau social. C’est vraiment quelque chose que je fais par pur plaisir, je ne perçois aucun revenu par le biais des statistiques.

Twitter est pratique où dans le sens où de plus en plus de monde sont sur la plateforme. J’ai bien progressé ces dernières années, je suis parvenu à avoir des followers. Mes publications sont de plus en plus partagées donc cela me fait plaisir. C’est toujours gratifiant de savoir que le travail que l’on fait est apprécié. On revient souvent vers moi pour me demander des chiffres, notamment Opta.

Comment tu t’organises pour gérer toutes ces statistiques ?

J’ai commencé à les stocker en 2014 et je travaille énormément sur Excel, c’est un logiciel que je connais très bien. Je continue assez régulièrement à mettre à jour mes données. Grâce à des formules, je retrouve assez rapidement des résultats. Lens gens pensent que je passe beaucoup de temps à me creuser la tête mais en vérité c’est déjà tout automatisé. C’est quelque chose de très rapide. Mais je ne les ai pas toutes, je dois parfois aller chercher par mes propres moyens sur internet la stat’ que je cherche.

En plus de cela, tu fais partie de l’aventure « Radio Diagonale », radio qui parle de l’actualité de l’AS Monaco.

C’est une sorte de radio amateur où l’on streame sur Twitch et sur Youtube également. On fait beaucoup de debriefs de matchs, et de l’actualité autour de l’équipe. On parle également des anciennes saisons du club, pour amener un regard historique. Nous sommes deux ou trois personnes par émission, et en tout on est sept à nous occuper de tout ça. Donc on arrive à tourner assez régulièrement avec nos disponibilités, ce n’est pas évident avec tous les matchs. C’est vraiment très intéressant, cela nous permet de partager plus facilement avec notre communauté.

As-tu l’occasion de venir régulièrement au Stade Louis-II ? 

Oui, bien sûr. Je suis venu 30 ou 40 fois. J’essaye de venir une ou deux fois par an, c’est devenu une habitude. Je viens soit par mes propres moyens, soit avec le club de supporters de Savoie qui organisait régulièrement des déplacements en car. C’est un peu long, il y a six heures de trajet. Mais cela me permettait de me rendre au Stade Louis-II à moindre coût.

Quel match de l’AS Monaco est resté gravé dans ta mémoire ?

Je pense à la rencontre retour face à Manchester City en huitième de Ligue des Champions durant la saison 2016-2017. Le stade était plein et il y a la qualification derrière. L’ambiance était énorme, tout comme le match. C’est sans aucun doute mon plus beau souvenir dans les tribunes monégasques. C’était une année folle. j’étais également là pour la rencontre face au Borussia Dortmund, j’ai eu encore plus d’émotions face aux Citizens. Pourtant la rencontre était déjà d’un très haut niveau.

Ce parcours européen me fait penser à Fabinho. De ses débuts au club en tant que latéral jusqu’à devenir un pilier de l’équipe au milieu, on a assisté à une folle progression de sa part. Il est devenu l’un des meilleures joueurs à son poste aujourd’hui. C’était un plaisir de le voir éclore de la sorte. Sinon, il est impossible ne pas glisser le Monaco-Real Madrid en 2004. J’avais d’ailleurs organisé un tournoi des rencontres marquantes du club sur Twitter, et c’est la rencontre qui ressortait le plus.

L'un des premiers déplacements que j'ai fait c'était à Gerland, lors d'un succès des Rouge et Blanc sur le score de 3 buts à 1 en 2002, avec un but de Ludovic Giuly. Les Lyonnais l'avaient même applaudi, ce match m'avait bien marqué. C'était peut être la première fois que je voyais l'AS Monaco à l'extérieur.
AlyumdrA

Parle-nous de tes déplacements…

Je fais les déplacements qui sont à proximité de chez moi que ce soit à Lyon, Saint-Etienne, et forcément à Grenoble quand le club était en Ligue 1. J’aurais bien voulu assister au match mais malheureusement ce n’est pas possible en raison de la situation sanitaire actuelle. Je suis souvent en déplacement à Paris donc je me suis rendu quelque fois au Parc des Princes. Je ne suis pas allé bien au delà de ma région. Quand je m’y rends, je vais en parcage. L’un des premiers déplacements que j’ai fait c’était à Gerland, lors d’un succès des Rouge et Blanc sur le score de 3 buts à 1 en 2002, avec un but de Ludovic Giuly. Les Lyonnais l’avaient même applaudi, ce match m’avait bien marqué. C’était peut être la première fois que je voyais l’AS Monaco à l’extérieur.

Pour terminer, comment appréhendes-tu cette rencontre face à Grenoble mercredi ?

C’est une équipe qui marche bien en Ligue 2, cela na va pas être un match facile. Il ne faut pas les prendre de haut. Il devrait y avoir quelques changements dans le onze de départ, les titulaires commencent à être fatigués. Je m’attends à un match serré qui ne va pas se jouer à grand chose. Youssouf Fofana est suspendu donc des jeunes devraient avoir leur chance demain. Je pense à Eliot Matazo notamment. C’est bien de donner du temps de jeu à tout le monde.



Retrouvez votre agence Triangle Intérim à Grenoble au 96 Cours Jean Jaurès

Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.