Fermer
Ligue 1 Uber Eats 21 octobre 2022, 16:01

Philippe Clement : "Je m'attends à un match spectaculaire"

Philippe Clement : "Je m'attends à un match spectaculaire"
A 48 heures du déplacement dans le Nord pour y affronter Lille, à l’occasion de la 12e journée de Ligue 1 (dimanche, 20h45), le coach des Rouge et Blanc s’est exprimé devant les médias.

Retrouver la victoire en championnat ! Après le léger accident face à Clermont au Stade Louis-II (match nul 1-1), les joueurs de l’AS Monaco ont à cœur de reprendre la dynamique positive qui était la leur (cinq succès d’affilée). Mais pour ce faire, il faudra venir à bout d’une équipe du LOSC à l’affût au classement (7e avec 19 points), ce dimanche au stade Pierre Mauroy (coup d’envoi 20h4(), comme l’a rappelé le coach Philippe Clement en conférence de presse. Extraits.

Le type de rencontre VS Lille

Je pense que ce sera un match spectaculaire, que tout le monde doit regarder (sourire). Le LOSC est une équipe avec beaucoup de qualités, que ce soit techniquement, au niveau de la vitesse, mais aussi individuellement. Ils ont également un très bon attaquant, Jonathan David, qui marque beaucoup de buts. C’est une équipe qui joue tout le temps pour gagner, comme nous, donc je m’attends à une opposition spectaculaire. En tout cas, nous allons à Lille pour gagner, marquer des buts et tenter de ramener un clean sheet. Mais nous ne voulons pas non plus partir à l’abordage, car si tu commences comme ça contre cette formation, tu es foutu.

La régularité en Ligue 1

Si nous avions pris les trois points contre Clermont, nous aurions pu dire que nous montrons une très grande régularité. Ce qui est certain, c’est que ces 6-7 dernières semaines, il y a une plus grande stabilité dans l’équipe, et je pense que cela joue dans nos performances. Et encore, nous sommes l’équipe en France qui a joué le plus de minutes à dix contre onze avec Reims, et je ne suis pas fier de ça. Car à l’arrivée c’est à notre désavantage, nous aurions pu être encore plus réguliers. A l’inverse, nous avons un effectif plein à disposition, avec peu de blessures, et ça c’est une chance.

C'est très important de les sentir derrière nous, lorsque nous jouons à l’extérieur, cela nous aide à être meilleurs. Et puis les joueurs aiment faire la fête avec eux lorsque nous ramenons les trois points, pour les remercier de leur soutien. Cela nous donne de la confiance, et le fait de jouer pour quelqu’un, ça donne vraiment une énergie supplémentaire.
Philippe ClementSur l'appui des suppporters

La différence domicile-extérieur

Nous n’abordons pas les matchs différemment au Stade Louis-II et à l’extérieur. Seulement cette saison nous avons joué six fois à domicile, et quatre fois nous avons terminé en infériorité numérique. Je voudrais que nous offrions un grand match à nos supporters à domicile. Ils sont également nombreux à venir nous encourager à l’extérieur, et je tiens à le souligner.

Sur le soutien des supporters

C’est très important de les sentir derrière nous, lorsque nous jouons à l’extérieur, cela nous aide à être meilleurs. Et puis les joueurs aiment faire la fête avec eux lorsque nous ramenons les trois points, pour les remercier de leur soutien. Cela nous donne de la confiance, et le fait de jouer pour quelqu’un, ça donne vraiment une énergie supplémentaire. L’atmosphère est toujours très bonne, et nous aimons entendre nos supporters entonner des chants pour nous pousser. Encore une fois nos joueurs aiment ça, et ça décuple leur motivation pour se dépasser.

Sur l’agressivité

La faute de Mo’ Camara contre Clermont est la première faute du match de notre part à ce moment-là. Il sprintait pour revenir, et je pense que c’est de la malchance, pas de la mauvaise agressivité. Les circonstances n’ont pas toujours été avec nous en ce début de saison. En tout cas j’espère que nous n’aurons plus d’expulsion pour le reste de la saison. Il doit encore s’adapter davantage au championnat. Et puis physiquement, Mo’ peut encore grandir. Il a franchi de grandes étapes ces dernières semaines, mais il ne faut pas oublier qu’il n’a pas eu de préparation, donc il peut encore atteindre un niveau supérieur. De toute façon, c’est quelqu’un qui veut toujours s’améliorer.

Cette semaine, le but était de donner un peu de repos aux joueurs, après de longues semaines de travail avec des rencontres tous les trois jours. Nous avons fait une bonne séance hier avec de l’intensité, et davantage de travail tactique aujourd’hui pour le match de Lille.
Philippe ClementSur la préparation de Lille

 

La concurrence sur les ailes

Krépin est revenu d’une grave blessure, donc c’est normal qu’il mette du temps à revenir à son meilleur niveau et qu’il ne puisse pas enchaîner tous les matchs. Gelson a fait quelques matchs, mais il a manqué d’efficacité. Il donne beaucoup pour l’équipe, mais dans le dernier geste il est parfois moins lucide que les autres. C’est une question de confiance, car on voit des choses à l’entraînement. Maghnes aussi a eu sa chance, car il a prouvé des choses à l’entraînement. Pour l’instant il n’a pas réussi à le traduire en match, mais ça va venir. A l’inverse, à gauche, c’est la première fois que Golo’ enchaîne autant dans sa carrière. On verra dans les prochaines semaines comment cela évolue et ce que les joueurs montrent.

Taki peut jouer des deux côtés, mais avec la forme d’Aleksandr, il n’a pas encore joué à gauche. Je n’ai pas encore vu le Minamino que j’avais observé auparavant, mais il a besoin d’un temps d’adaptation. Chaque semaine c’est un peu mieux, et je pense qu’il y a une histoire de confiance également. Il découvre un nouveau championnat, de nouveaux coéquipiers. Et puis comme je l’ai déjà expliqué, c’est toujours plus compliqué de s’adapter quand tu es un joueur offensif plutôt que derrière. Tu as besoin de créer des automatismes et connaître les lignes de course de tes attaquants pour bien combiner. Pour Breel c’est différent, car c’est plus un joueur qui garde les ballons dos au but. J’ai confiance dans le fait que Taki va montrer ses qualités ces prochaines semaines.

Une semaine sans coupe d’Europe

Le but était de donner un peu de repos aux joueurs, après de longues semaines de travail avec des rencontres tous les trois jours. Nous avons fait une bonne séance hier avec de l’intensité, et davantage de travail tactique aujourd’hui pour le match de Lille.

Son oeil sur Eliot Matazo

Eliot est un joueur talentueux qui a encore besoin de prendre de l’expérience, du métier, dans certaines situations. C’est normal à son âge, il n’a que 20 ans. Il a fait une bonne entrée contre Clermont, où il a été très concentré, a montré beaucoup de discipline, sans faire d’erreurs au milieu. Il grandit mois après mois, car il est en concurrence avec de très bons joueurs au milieu, et va continuer à se développer. C’est un rôle très spécifique, très important dans une équipe. Aurélien Tchouameni, lorsqu’il n’avait que 20 ans, ne jouait pas tous les matchs ici. Je ne les compare pas, mais il a des qualités pour devenir titulaire ici un jour à Monaco.

Le risque de blessure avant le Mondial

Si les joueurs sont plus prudents dans leur jeu, prennent moins de risques, ils ne seront pas sélectionnés pour cet événement. Je connais un petit peu Didier Deschamps par exemple, et pour lui je pense que c’est important que les joueurs montrent qu’ils sont présents dans les duels, dans l’implication. Et puis par expérience, si tu ne joues pas les duels à 100%, c’est là où tu risques le plus de te blesser.

Sur les latéraux monégasques

Caio a un niveau exceptionnel, pas seulement en championnat, mais aussi en coupe d’Europe. Vanderson est là depuis neuf mois seulement, il ne faut pas l’oublier. Il a eu une adaptation exceptionnelle, mais c’est normal que ce soit un peu plus dur maintenant. Il a déjà fait de très belles choses pour un joueur qui découvre la France et l’Europe à seulement 21 ans. Nous voulons travailler sur la régularité avec lui, et c’est un processus qui est en cours.

Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.