Fermer
Ce jour-là 18 mai 2024, 08:47

Quand Danijel Subašić inscrivait un but… sur coup franc

Quand Danijel Subašić inscrivait un but… sur coup franc
Il y a 12 ans jour pour jour, lors de la dernière journée de Ligue 2, le portier de l’AS Monaco était l’auteur d’un improbable but sur coup franc direct. Retour sur cette réalisation qui le faisait déjà entrer dans la légende du Club.

Jean-Claude Hernandez, Bernard Lama, Grégory Wimbée, Ali Ahamada, Danijel Subašić… Tous ces gardiens ont quelque chose en commun : ils ont déjà inscrit au moins un but dans le championnat français. A la différence près que l’ancien mur de l’AS Monaco entre 2012 et 2020 l’a réalisé sur coup franc direct et non sur penalty ou dans le jeu, à la réception d’un coup de pied arrêté.

Une rencontre au départ anecdotique

Ce moment improbable intervient le 18 mai 2012. Les Rouge et Blanc se rendent ce soir-là à Boulogne-sur-Mer pour le compte de la 38e et dernière journée de Ligue 2. Maintenus après une grosse deuxième partie de saison, ils n’ont donc plus rien à jouer lors de ce dernier match face à une équipe quant à elle assurée de jouer en National la saison suivante.

Le début est animé et les hommes de Marco Simone réagissent rapidement par Ibrahima Touré (11e) après le but d’Enzo Reale (7e). Si plus rien ne se passe ensuite, il faut attendre la 57e minute pour voir l’AS Monaco obtenir un coup franc aux 20 mètres des buts de Régis Gurtner. Instant choisi par Danijel Subašić pour sortir de ses buts et se présenter à côté du ballon.

Un coup franc d’une précision chirurgicale

Celui qui a disputé près de 300 matchs avec le maillot frappé de la Diagonale prend trois pas d’élan et décoche une frappe du droit à ras de terre côté gardien. Parfaitement placée entre le poteau et le portier boulonnais, celle-ci vient se loger dans le petit filet.

Célébré par tous ses coéquipiers, sans doute surpris par la scène qu’ils venaient de voir, « Suba » a donc inscrit son premier et seul but avec l’AS Monaco lors de cette rencontre. Une réalisation décisive puisqu’il permet à son équipe de passer devant et de s’imposer 2-1. Bravo Suba !

Rise. Risk. Repeat.