Fermer
Ce jour-là 19 avril 2021, 20:21

Quand l’AS Monaco surclassait le Borussia Dortmund

Quand l’AS Monaco surclassait le Borussia Dortmund
Il y a quatre ans, les Rouge et Blanc ralliaient les demi-finales de la Ligue des Champions après leur nouveau succès contre le Borussia Dortmund (3-1). Un exploit supplémentaire dans une saison 2016-2017 exceptionnelle ponctuée par un 8e titre de champion de France.

Nous sommes en 2017. Après avoir éliminé le Manchester City de Pep Guardiola en 1/8 de finale de la Ligue des Champions, à l’issue de deux matchs complètement fous en termes de spectacle, de suspense et d’intensité (6-6 au total), l’AS Monaco a rendez-vous avec le Borussia Dortmund en quart. Le match aller en Allemagne se déroule dans une atmosphère très spéciale, puisque durant le trajet pour aller au stade, le bus du BVB est visé par une attaque à la bombe.

Kylian Mbappé dans le livre des records

La rencontre est donc décalée au lendemain et les Rouge et Blanc s’imposent 3-2 au Signal Iduna Park grâce à un doublé de Kylian Mbappé. De très bon augure avant de négocier le match retour au Stade Louis-II, une semaine plus tard. Dans un Stade Louis-II des grands soirs et à guichets fermés, Leonardo Jardim aligne son immuable 4-4-2 avec Radamel Falcao et le prodige tricolore devant.

Ce dernier ne tarde d’ailleurs pas à se montrer décisif. A la suite d’une frappe puissante de Benjamin Mendy repoussée tant bien que mal par Roman Bürki, le ballon revient sur le jeune international français (2 sélections, 0 but à l’époque), qui n’a plus qu’à conclure d’un plat du pied droit (3e). Ce but lui permet de devenir le premier joueur de l’histoire à marquer à chacun de ses quatre premiers matchs de C1. Un record de précocité parmi tant d’autres.

Une merveille d’action collective pour le 2e but

Sur leur lancée, les Rouge et Blanc ne laissent pas respirer les Allemands. Et le but du break ne tarde pas à arriver (17e), à l’issue d’une splendide action collective. Au milieu de terrain, Thomas Lemar avance et décale sur le côté gauche, Benjamin Mendy.

Il transmet ensuite en une touche à Kylian Mbappé, qui, aux abords de la surface, remet en retrait à l’ancien caennais. Ce dernier adresse alors un centre parfait à destination de Radamel Falcao qui place une tête piquée. Roman Bürki est impuissant et l’AS Monaco est quasiment qualifié à 2-0.

Le Stade Louis-II en fusion

Les Borussen ne se laissent toutefois pas abattre et démarrent pied au plancher la 2e période. Sur une accélération d’Ousmane Dembélé, l’ancien joueur du Stade Rennais trouve en retrait Marco Reus. L’Allemand fusille Danijel Subasic au premier poteau et redonne de l’espoir aux hommes de Thomas Tuchel (48e).

Un espoir entretenu jusqu’à la 81e minute. Moment choisi par Valère Germain pour tuer le suspense sur son premier ballon, 22 secondes seulement après son entrée en jeu. Seul face au gardien après un centre dévié de Thomas Lemar, il remporte son duel et scelle l’issue de cette double-confrontation (6-3).

Le stade peut exulter, les joueurs et le staff savourer. L’AS Monaco retrouve les demi-finales de la reine des compétitions européennes pour la 4e fois de son histoire, la première depuis 2004. Malheureusement, le parcours s’arrêtera à ce stade de la compétition face à la Juventus Turin. Qu’importe finalement, puisque la légende demeure.

1 / 8

La feuille de match :

Ligue des Champions 2016-2017 – 1/4 de finale retour

AS Monaco 3-1 Borussia Dortmund
Mi-temps : 2-0

Buts : Mbappé (3e), Falcao (17e) et Germain (81e) pour l’AS Monaco ; Reus (48e) pour le Borussia Dortmund

AS Monaco : Subasic – Touré, Glik, Jemerson, Mendy – Bernardo Silva (Raggi, 90e), Moutinho, Bakayoko, Lemar – Falcao (Dirar, 67e), Mbappé (Germain, 81e)
Entraîneur : Leonardo Jardim

Manchester City : Bürki – Piszczek, Sokratis, Ginter, Guerreiro (Pulisic, 72e) – Weigl – Durm (Dembélé, 27e), Kagawa, Sahin (Schmelzer, 46e), Reus – Aubameyang
Entraîneur : Thomas Tuchel

Revivez ce match européen de légende en intégralité : 

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.