Fermer
Stats 13 janvier 2021, 10:47

Quelles sont les stats' à retenir sur la 1ère partie de saison ?

Quelles sont les stats' à retenir sur la 1ère partie de saison ?
La phase aller du championnat s'est terminée par la victoire de l'AS Monaco face à Angers samedi dernier (3-0). A cette occasion, retour en détail sur quelques statistiques fortes de la première partie de saison.

Durant cette première partie de saison, 19 rencontres de Ligue 1 ont été jouées, soit 1710 minutes au total. Et forcément, il y a quelques chiffres à en tirer. À la mi-saison, l’AS Monaco se classe d’abord à la 4e place de l’élite avec 33 points, après la victoire obtenue face au SCO d’Angers (3-0). Les Rouge et Blanc se sont imposés en tout à dix reprises, pour trois matchs nuls et six revers. Les coéquipiers de Wissam Ben Yedder ont par ailleurs inscrit 36 buts, soit la 3e meilleure attaque du championnat.

Des remplaçants très prolifiques

Si l’on s’arrête quelques instants sur les performances offensives des hommes de Niko Kovac, on se rend d’ailleurs compte que les remplaçants ont aussi leur mot à dire. En effet, le club de la Principauté possède le 2e banc de France le plus décisif, avec sept but marqués. Des réalisations qui ont par ailleurs permis à l’AS Monaco de gratter six points supplémentaires au classement. Il faut dire qu’ils peuvent s’appuyer sur un joueur en pleine forme.

Avec 9 buts et 6 passes décisives à son compteur, Kevin Volland est en effet le joueur le plus décisif de l’AS Monaco, juste devant son capitaine, Wissam Ben Yedder (7 buts et 4 assists). Finisseur dans l’âme, il est le deuxième meilleur buteur du championnat selon le ratio but par tirs. En moyenne, il lui suffit de seulement 2,8 tirs pour faire trembler les filets.

Des stats’ offensives très intéressantes

Seul Stephy Mavididi (Montpellier) fait mieux avec un but tous les 2,5 tirs. Au niveau des expected goals, l’AS Monaco s’en sort bien également. Ces fameux « buts attendus » sont basés sur différents facteurs que sont la distance du tir, l’angle de la frappe ou encore la surface du corps utilisée pour tirer. Selon les statistiques, les hommes de Niko Kovac auraient en effet dû marquer 35,1 buts. Au final, les Monégasques ont fait tremblé les filets à 36 reprises.

Cela s’explique par la moyenne faite entre les grosses occasions manquées et quelques buts improbables inscrits. On pense notamment au but de la tête de Kevin Volland à Lorient, qui demeure le but le plus inattendu de ce début de saison, avec un indice de 0,04. Et ce, juste devant celui d’Aleksandr Golovin (0,05) inscrit un peu plus tôt au bout de dix secondes de jeu seulement, et depuis l’extérieur de la surface de réparation.

Une équipe joueuse

Les hommes de Niko Kovac ont donc scoré quasiment autant de fois que prévu, quand Reims a marqué 7,5 fois plus qu’attendu. A l’inverse, Nantes a fait trembler les filets 5,5 fois moins que les statistiques ne le prédisaient. Cette réussite offensive des Monégasques s’explique certainement au niveau de la maîtrise du ballon, entre autre. En effet, l’AS Monaco figure parmi les équipes qui ont le plus fort pourcentage de possession de balle.

Elle est ainsi la quatrième formation de l’élite dans le domaine, avec une possession moyenne de 55,7% par match. Seuls Nice, Rennes et Paris font mieux. En plus de détenir le cuir la majorité du temps, c’est aussi l’une des formations qui frappe le plus au but adverse. Avec 13,6 tirs de moyenne par rencontre, le club de la Principauté est une nouvelle fois au pied du podium derrière Lyon, Paris et Rennes.

Une histoire de montants

Il est évidemment plus facile de se créer des occasions lorsqu’on détient le ballon. Mais les statistiques offensives auraient pu être encore plus belles si les montants ne s’étaient pas mis en travers de la route des tentatives monégasques. Les partenaires de Ruben Aguilar ont ainsi touché du bois à huit reprises dès cette saison. Les Rouge et Blanc sont quatrièmes de l’élite à ce petit jeu, en espérant qu’il y ait davantage de réussite dans ce secteur en deuxième partie de saison.

Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.