Fermer
Coupe de France 02 janvier 2022, 20:34

Un AS Monaco jeune et sérieux se qualifie face à Quevilly-Rouen

Un AS Monaco jeune et sérieux se qualifie face à Quevilly-Rouen
Rajeuni et renforcé par huit pensionnaires de la N2, le club de la Principauté s’est qualifié avec beaucoup d’autorité sur le terrain du 11e de Ligue 2 pour les 8es de finale de la Coupe de France (1-3).

L’AS Monaco n’est pas tombé dans le piège ! Malgré un effectif très jeune, le club du Rocher est allé chercher une belle qualification pour le prochain tour en Coupe de France face à Quevilly-Rouen (1-3).

Neuf joueurs formés à l’Academy sur la feuille de match

A l’occasion de cette première sortie de l’année 2022 pour les Rouge et Blanc, neuf joueurs formés à l’Academy, dont huit membres de la N2 sont du déplacement en Normandie. Pour démarrer la rencontre dirigée par Stéphane Nado, le coach de la réserve monégasque fait justement appel à Yllan Okou (19 ans) en défense centrale – pour son premier match en pro – et Félix Lemarechal (18 ans) au milieu. Dans un onze de départ qui atteint à peine 23 ans de moyenne d’âge (22,9).

Le tandem Yedderland annonce la couleur pour 2022

La première alerte du match intervient dans la surface azuréenne, avec un enchaînement du Normand Duckens Nazon, sur lequel Radoslaw Majecki s’impose avec autorité (3e). La réponse est signée Myron Boadu, qui s’insère dans les 16 mètres adverses, sans pouvoir frapper au but malheureusement (13e). Puis sur une frappe de Wissam Ben Yedder à ras de terre, repoussée par Nicolas Lemaître (24e). Mais la rencontre bascule peu après la demi-heure de jeu sur penalty, pour le plus grand bonheur du parcage monégasque encore plein.

Comme face au Red Star au tour précédent, Wissam Ben Yedder transforme la sentence obtenue par Myron Boadu, fauché dans la surface de réparation (33e, 0-1). Mais les coéquipiers du capitaine des Rouge et Blanc ne s’arrêtent pas là. Sur une superbe déviation de ce dernier, c’est l’autre membre du duo Yedderland, Kevin Volland, qui double la mise sur un superbe ballon piqué (0-2, 37e). Le break est fait ! Malheureusement Quevilly-Rouen réduit l’écart dans la foulée, sur une très belle frappe tendue de Kalidou Sidibé en lucarne (43e).

Kevin Volland voit double

La mi-temps est donc sifflée avec un avantage d’un but pour cette jeune équipe monégasque. Au retour des vestiaires, même scénario. Les hommes de Bruno Irles, ancien joueur du club de la Principauté, s’offrent une opportunité sur ce coup franc direct de Duckens Nazon qui termine sa course dans le petit filet extérieur (50e). Mais comme en première période, ce sont les Rouge et Blanc qui concrétisent. Sur une superbe récupération haute d’Eliot Matazo, l’inévitable Kevin Volland s’offre un doublé à l’entrée des 16 mètres du gauche (1-3, 58e).

Le but de la délivrance pour les visiteurs, qui croient même enfoncer le clou par Myron Boadu de près (66e), devant un parcage en fusion. Puis sur cette tentative de lob astucieuse de Gelson Martins (67e). Malgré tout Stéphane Nado en profite pour faire tourner. Maghnes Akliouche, déjà apparu en Ligue 1 cette saison face à Lyon, et Wilson Isidor font notamment leur apparition. Le premier s’offre même une position de tir assez rapidement (80e). C’est ensuite Gelson Martins (81e) et Ben Yedder (89e) qui manquent de corser l’addition.

Première en pro pour Okou et Magassa

Le capitaine monégasque qui cède finalement sa place au jeune Soungoutou Magassa, pour sa première en professionnel, comme son coéquipier de la N2 Yllan Okou. Le match se termine donc sur ce score de 3-1 en faveur des Rouge et Blanc, avec quatre joueurs formés à l’Academy sur le terrain. Ils auront été cinq « young guns » à participer à cette qualification de l’AS Monaco pour les 8es de finale de la Coupe de France.

Bravo à eux, et rendez-vous dès dimanche prochain pour le retour à la Ligue 1 sur le terrain de Nantes (coup d’envoi 17h05).


La feuille de match

Coupe de France – 16e de finale

Quevilly-Rouen 1-3 AS Monaco

Mi-temps : 1-2

Buts : Sidibé (43e) pour Quevilly-Rouen ; Ben Yedder (33e) et Volland (37e et 58e) pour l’AS Monaco

Cartons jaunes : Matazo (25e) et C.Henrique (70e) pour l’AS Monaco

Expulsion : Sidibé (91e) pour Quevilly-Rouen

Quevilly-Rouen : Lemaître – Lambese, Padovani ©, N.Cissé, Dekoke – Boé-Kane (Ndilu, 67e puis Zabou, 84e), Diaby (Haddad, 67e puis Bahassa, 84e), Sidibé – Gbelle, Nazon, Jozefzoon

Remplaçants : Lejeune, Belkorchia, Bansais, S.Cissé, Haddad, Rotsen, Bahassa, Ndilu, Zabou

Entraîneur : Bruno Irles

AS Monaco : Majecki – Aguilar, Okou, Pavlović, Jakobs – Volland (Akliouche, 75e), Matazo, Lemarechal (Gelson Martins, 51e), C.Henrique – Ben Yedder © (Magassa, 90e), Boadu (Isidor, 75e)

Remplaçants : Nübel, El Maach, Platret, Torres, Akliouche, Baranik, Gelson Martins, Magassa, Isidor

Entraîneur : Stéphane Nado

Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.