Fermer
WHAT A GOAL ! 28 novembre 2019, 19:44

WAG : Klinsmann en orbite

WAG : Klinsmann en orbite
Il y a 27 ans jour pour jour, le 28 novembre 1992, Jurgen Klinsmann s'envolait pour placer une tête imparable dans la lucarne gauche de Bernard Lama. Un but qui mettait l'AS Monaco sur la voie du succès face au PSG. Voilà un but digne du premier anniversaire de cette rubrique "What A Goal!", qui a cumulé en douze mois plus de 2,5 millions de vues !

Principaux concurrent d’un Olympique de Marseille alors dominateur après avoir enchaîné trois titres de champion d’affilée, l’AS Monaco et le PSG se retrouvent au Stade Louis-II à l’occasion de la 16e journée. Au coup d’envoi les Parisiens, deuxièmes, ont trois points d’avance sur les Rouge et Blanc, quatrièmes.

Cette rencontre marque aussi le retour de George Weah au Stade Louis-II, lui qui a rejoint le PSG l’été précédent, remplacé par Jurgen Klinsmann sur le front de l’attaque monégasque. Le duel des buteurs tournera court, Weah étant contraint de quitter la pelouse sur blessure en début de seconde période alors que son équipe est menée 2-1.

Ce sont pourtant les Parisiens qui ouvrent le score dans cette partie, grâce à un malheureux « csc » de Franck Dumas à la 20e minute. Mais l’AS Monaco a du caractère et égalise dans la foulée. Sur l’engagement, Jérôme Gnako fait preuve d’une superbe grinta pour récupérer le ballon dans les pieds de Ricardo. Le milieu de terrain voit l’appel de Klinsmann dans la surface parisienne et lui adresse un centre parfait.

La suite se passe de commentaires, avec une tête magistrale du champion du monde allemand, qui laisse Bernard Lama sur place pour l’égalisation rouge et blanche (21e). Moins de dix minutes plus tard, le Brésilien Luis Henrique donne l’avantage à l’AS Monaco (30e), avant que Youri Djorkaeff ne parachève le succès monégasque en fin de match (87e).

Malgré cette belle victoire, Arsène Wenger et ses hommes achèveront la saison 1992-1993 à la troisième place, avec le même nombre de points que le PSG (51), mais une moins bonne différence de buts (+27 Vs +32). Champion avec seulement deux points d’avance sur ses deux poursuivants, l’OM sera par la suite destitué de son titre en raison de l’affaire « VA-OM ».

28 novembre 1992 – Stade Louis-II
Division 1 – 16e journée
AS Monaco 3-1 PSG
Arbitre : M. Sars
Buts : Klinsmann (21e), Henrique (30e), Djorkaeff (87e) pour l’AS Monaco – Dumas (20e csc) pour Paris
AS Monaco : Ettori, Blondeau (Valéry 24e), Thuram, Dumas, Petit, Puel;, Dib, Gnako; Pérez (Djorkaeff 63e), Henrique, Klinsmann – Entraîneur : Arsène Wenger
PSG : Lama, Kombouaré, Ricardo, Roche, Colleter, Guéri, Fournier (Bravo 54e), Le Guen, Valdo, Ginola, Weah (Calderaro 51e) – Entraîneur : Artur Jorge

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.