Fermer
WHAT A GOAL ! 03 mars 2020, 15:00

#WAG : Quand Alejandro Alonso éteignait le Ray

#WAG : Quand Alejandro Alonso éteignait le Ray
En inscrivant un doublé lors du derby à Nice en 2009-2010, l'Argentin Alejandro Alonso offre la victoire aux Rouge et Blanc au Stade du Ray (3-1). Pour les 38 ans de notre ancien capitaine aujourd'hui, retour sur ce souvenir mémorable.

Samedi 19 septembre 2009. Ce soir-là, Nice, qui ne parvient pas à s’extirper de la zone rouge, se prépare à accueillir le voisin monégasque sur sa pelouse. Les Aiglons sont en manque de points en ce début de saison avec seulement une victoire au compteur en cinq matchs. De leur côté, les asémistes sont septièmes au coup d’envoi de la rencontre et ont l’opportunité de faire leur apparition dans les places européennes. Personne en Principauté n’a oublié l’affront de la saison précédente dans le derby azuréen, lorsque le Gym s’était imposé 3 buts à 1 au Louis-II. Voilà quelques semaines que Guy Lacombe est entraîneur de l’AS Monaco et le message est clair : gagner au Stade du Ray.

Début de match en trombe

La partie démarre sur les chapeaux de roue. À la sixième minute, Nenê est fauché dans la surface par le Niçois Apam et trouve un penalty. Le Brésilien s’élance et tire en force à gauche. La main de David Ospina n’est pas assez ferme pour sortir le ballon, Monaco mène déjà 1 à 0. Quatre minutes plus tard, l’assaut Rouge et Blanc continue dans le camp adverse et Gudjohnsen, tout juste arrivé du Barça, parvient à dévier un bon ballon de l’extérieur du pied vers Coutadeur. Le jeune milieu de terrain s’arrache pour pousser le cuir vers son capitaine Alejandro Alonso esseulé sur la droite. Défait de tout marquage, l’Argentin assène un plat du pied imparable à l’entrée de la surface. L’AS Monaco a fait le break avant le quart d’heure de jeu dans ce derby.

Un attirail offensif qui fait mal

Si Loïc Rémy, nouveau feu follet du Gym, est parvenu à réduire le score avant la pause, les joueurs du Rocher ne réduisent pas leurs efforts. Le bloc niçois ne parvient pas à se montrer de nouveau inquiétant au retour des vestiaires et subit le début de deuxième période. Sur le banc, Guy Lacombe demande à son équipe de continuer d’attaquer, d’aller chercher un troisième but. Entre Gudjohnsen, Nenê, Alonso, Gakpé ou Park, les profils offensifs ne manquent pas au nouveau technicien monégasque. Dans la tribune des visiteurs, les supporters Rouge et Blanc qui ont effectué le court déplacement continuent de pousser.

 

L’Argentin voit double

Et ils ont raison : à la 71ème minute de jeu, alors que le rythme de ce match était bien retombé, Alonso mène un contre assassin avec Park dans la surface adverse. Il trouve le Coréen dans l’intervalle, qui lui distille un sublime centre aveugle dans la course. Le capitaine, souvent plus habitué aux passes décisives qu’aux buts, lobe parfaitement Letizi de la tête et inscrit face au kop niçois le premier doublé de sa carrière. Monaco s’impose 3 buts à 1 dans le derby et poursuit sa quatrième saison d’invincibilité chez le voisin.

 

Samedi 19 septembre 2009 – Stade du Ray
Ligue 1 – 6ème journée
OGC Nice – AS Monaco (1-3)

Buts : Nenê (8e), Alonso (12e), Rémy (42e), Alonso (71e)
OGC Nice : Ospina – Apam – Echouafni – Rémy – Hellebuyck – Faé – Ben Saada – Diakité – Cid – Mounier – Paisley
AS Monaco : Ruffier – Mongongu – Alonso – Gudjohnsen – Park – Nenê – Adriano – Traoré – Coutadeur – Costa – Puygrenier

 

 

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.