Fermer
Partout Toujours 15 avril 2022, 09:30

Armand : "Quand j'étais petit, Park Chu-Young est le joueur qui m'a le plus marqué"

Armand : "Quand j'étais petit, Park Chu-Young est le joueur qui m'a le plus marqué"
Pour célébrer la présence systématique de nombreux supporters monégasques dans les parcages à l’extérieur, asmonaco.com poursuit sa série dédiée aux soutiens des Rouge et Blanc. Pour ce 17e épisode de la saison, direction la Bretagne pour rencontrer Armand, habitant de la région rennaise.

Il habite dans le Nord-Ouest, passe une partie de son temps dans le Nord-Est pour des raisons professionnelles… mais supporte un club du Sud-Est ! Armand, gendarme de 20 ans originaire de la région rennaise, est tombé dans la marmite AS Monaco lorsqu’il avait 4 ans et n’en est jamais vraiment ressorti. Avant le déplacement des Rouge et Blanc au Roazhon Park, où il sera dans le secteur visiteurs, ce vendredi (21h) pour le compte de la 32e journée de Ligue 1, rencontre avec ce fan du Club princier et de Park Chu-Young !

Lorsque j'étais petit, je suis venu voir Monaco-Montpellier en Pesages avec mes parents. Je me souviens qu'il y avait Stéphane Ruffier dans les buts et que le score avait malheureusement été de 0-0. J'étais jeune et les supporters autour de moi m'avaient donné leurs drapeaux, j'avais vraiment adoré ce moment. C'était vraiment génial !
ArmandSupporter de l'AS Monaco

Salut Armand. Comment es-tu devenu supporter de l’AS Monaco en grandissant près de Rennes ?

C’est parti de mon grand-père, qui m’avait acheté un album Panini lorsque j’étais petit, et qui m’avait demandé pour quelle équipe j’étais. A cette époque, je n’en avais aucune idée, donc j’ai décidé de regarder tous les logos pour voir celui que je préférais. Et directement, c’est celui de l’AS Monaco que j’ai trouvé le plus beau, et cette passion est restée depuis.

Et tes amis n’ont jamais tenté de te faire supporter un club breton ?

Non, car la plupart de mes potes sont plus pour Lyon que pour Rennes. Je suis toujours resté fidèle à l’AS Monaco et comme il y a une rivalité avec Lyon, on se chambre assez souvent. C’est parfois compliqué de se faire charrier mais je suis toujours resté fidèle à mes couleurs, que je représente au maximum.

Est-ce que tu profites des nombreux clubs de Ligue 1 dans l’Ouest de la France pour aller y voir jouer Monaco en déplacement ?

Oui, je suis déjà allé à Angers et, la dernière fois que l’on a été champion de France, à Rennes. Mais je n’ai jamais eu l’occasion d’aller en parcage. Vendredi, ce sera donc mon tout premier et je suis vraiment très content.

Malgré la distance, as-tu déjà pu venir au Stade Louis-II ?

Lorsque j’étais petit, je suis venu voir Monaco-Montpellier en Pesages avec mes parents. Je me souviens qu’il y avait Stéphane Ruffier dans les buts et que le score avait malheureusement été de 0-0. J’étais jeune et les supporters autour de moi m’avaient donné leurs drapeaux, j’avais vraiment adoré ce moment. C’était vraiment génial !

Dans la riche histoire du Club, quel est le joueur que tu as le plus apprécié ?

Celui que j’ai adoré récemment, c’est Bernardo Silva. Mais petit, le joueur qui m’a le plus marqué, c’est Park Chu-Young. Il avait marqué un lob lors du premier match que je suis allé voir, au stade Léon-Bollée du Mans lors de la saison 2008-2009 (victoire 1-0). Mes parents m’avaient emmené voir ce match mais je n’avais malheureusement pas pu entrer avec mon maillot de l’AS Monaco car nous n’étions pas en tribune visiteurs. J’ai donc dû enfiler un t-shirt plus neutre, mais c’était super quand même.

J'espère bien évidemment une victoire de Monaco, contrairement à mes parents, qui seront dans une autre tribune et qui espèrent un succès rennais. Ce sera la "guéguerre" entre nous, mais je sais que Monaco est généralement performant contre Rennes.
ArmandSupporter de l'AS Monaco

En parlant de maillots de l’AS Monaco, en as-tu beaucoup ?

Oui, j’en achète régulièrement. J’en ai deux de la saison dernière, un domicile floqué Tchouameni, et un extérieur floqué Gelson Martins, que je porte d’ailleurs au moment où je vous parle (rires). Et là j’ai acheté celui dédicacé par Sofiane Diop, en édition limitée. J’en ai plein d’autres plus anciens, mais malheureusement je ne peux plus les porter car ils ne sont plus à ma taille. Je les garde quand même précieusement, ça peut servir pour plus tard (sourire).

A t’entendre, on imagine que ta chambre d’enfant devait être tapissée de posters de joueurs monégasques…

J’en ai eu oui ! Pendant l’épopée en Ligue des champions en 2017, j’en mettais pas mal, notamment de Kylian Mbappé. Cette saison-là, j’avais aussi celui de l’équipe car mon oncle habite du côté de Marseille et l’un des sponsors de l’époque était Orezza, dont il connaissait le propriétaire. Il m’avait donc donné un poster de l’équipe et j’avais des étoiles dans les yeux.

Cette épopée de 2017 est la première que tu as vraiment pu suivre assidûment…

Oui, je devais d’ailleurs aller voir un entraînement à La Turbie, mais malheureusement il y a eu l’attentat contre le bus du Borussia Dortmund, ce qui avait décalé le match et donc cet entraînement. C’est dommage mais, lors de cette saison, la dernière journée de Ligue 1 se jouait à Rennes, ce qui m’avait permis d’approcher des joueurs comme Kylian Mbappé, Radamel Falcao, Valère Germain et Bernardo Silva et de faire des photos avec eux.

Comment sens-tu le match de vendredi, qui sera donc ton premier en parcage monégasque ?

J’espère bien évidemment une victoire de Monaco, contrairement à mes parents, qui seront dans une autre tribune et qui souhaitent un succès rennais. Ce sera la « guéguerre » entre nous, mais je sais que Monaco est généralement performant contre Rennes. On a eu une petite période de moins bien mais on s’est bien relancés. Rennes est également en forme, donc il faudra se méfier, mais je pense qu’on peut enchaîner. On va en tout cas pousser nos Rouge et Blanc jusqu’au bout !

Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.