Fermer
Histoire 30 avril 2021, 09:00

AS Monaco - Olympique Lyonnais, en trois dates marquantes

AS Monaco - Olympique Lyonnais, en trois dates marquantes
Ce dimanche, les Rouge et Blanc reçoivent Lyon, dans le cadre de la 35e journée du championnat. Un match qui sera décisif dans la course à l’Europe et qui pourrait bien marquer l’histoire de cette confrontation. Retour sur trois rencontres marquantes entre les deux équipes.

L’AS Monaco se prépare pour la 55e réception de l’Olympique Lyonnais ce dimanche, pour le compte de la 35e journée de Ligue 1. Cela en fera ainsi l’équipe la plus affrontée à domicile, à égalité avec les Girondins de Bordeaux. Un choc entre deux équipes mythiques du championnat, qui s’annonce déjà palpitant et même décisif dans la course à l’Europe. Mais un duel qui a surtout traversé les époques, du premier match en Principauté en 1949 au dernier, en août 2019. L’heure de donner un coup d’oeil dans le rétroviseur et de se remémorer trois affiches marquantes.

4 février 2018, la « remontada » monégasque

Nous sommes le 4 février, 10 jours après un premier affrontement en Coupe de France marqué par la défaite de l’AS Monaco contre l’Olympique Lyonnais (3-2). Les deux équipes se retrouvent en championnat. A ce moment-là, les Monégasques sont quatrièmes, un point derrière Lyon, 2e. Le début de match est cauchemardesque avec deux buts encaissés dans la première demi-heure et une blessure pour Danijel Subašić. Les hommes de Leonardo Jardim se révoltent toutefois et égalisent en cinq minutes.

Ils frappent d’abord par l’intermédiaire de Keita Baldé, d’une belle frappe croisée (31e), puis par Radamel Falcao en deux temps sur penalty (36e). On se dit alors que les Rouge et Blanc ont repris l’ascendant psychologique. Mais juste avant la mi-temps, le Sénégalais est expulsé.

L’AS Monaco fait le dos rond en deuxième période jusqu’à la 88e minute. Sur un long ballon d’Andrea Raggi qui revient sur Rony Lopes, le Portugais décale dans la surface Stevan Jovetić. En deux touches, le Monténégrin remet le ballon dans la course de l’ailier de poche, qui place une volée croisée dans le petit-filet opposé d’Anthony Lopes. Score final 3-2, pour une « remontada » monégasque qui permet aux Rouge et Blanc de faire leur retour sur le podium.

La feuille de match :

Ligue 1  2017-2018 – 16e journée

AS Monaco 3-2 Olympique Lyonnais

Mi-temps : 2-2

Buts :  Baldé (31e), Falcao (36e) et Lopes (88e) pour Monaco ; Diaz (12e) et Traoré (27e) pour Lyon

Avertissements : Baldé (40e et 44e) et Sy (90+1e) pour Monaco ; Tete (31e), Mendy (35e) et Ndombélé (41e)

Exclusion : Baldé (44e)

AS Monaco : Subasic (Sy, 15e) – Touré, Glik, Jemerson, Raggi © – Fabinho, Moutinho -, Baldé, Tielemans, Lopes – Falcao (Jovetic, 55e)
Entraîneur : Leonardo Jardim

Olympique Lyonnais : Lopes – Tete, Marcelo, Morel, Mendy – Ndombele, Aouar – Traoré (Cornet, 75e), Fekir ©, Depay (Maolida, 86e) – Diaz
Entraîneur : Bruno Genesio


9 janvier 2004, la démonstration des Rouge et Blanc

Janvier 2004, on joue la 20e journée du championnat de France. L’AS Monaco, en tête du classement, possède cinq points d’avance sur son adversaire du soir, double tenant du titre. Didier Deschamps aligne son équipe type avec Fernando Morientes et Ludovic Giuly notamment. Deux joueurs qui vont se montrer décisifs. A la 34e minute, après une déviation de la tête de l’Espagnol et une passe en retrait pas assez appuyée d’Anthony Réveillère en direction de Grégory Coupet, l’ex-international français trompe le gardien adverse d’un extérieur du droit.

Puis, peu après la reprise, sur un corner de Jérôme Rothen, l’ancien joueur du Real Madrid catapulte le ballon dans les filets adverses d’une tête puissante. Les Rouge et Blanc sont totalement dominateurs et accroissent leur supériorité en fin de rencontre. Fernando Morientes est en effet fauché dans la surface par Edmilson et Ludovic Giuly transforme le penalty pour son 11e but de la saison (90+1). Score final : 3-0. Le Club de la Principauté prend donc huit points d’avance. Une démonstration collective qui en appellera bien d’autres dans les semaines suivantes, et notamment en Ligue des Champions.

La feuille de match :

Ligue 1  2003-2004 – 20e journée

AS Monaco 3-0 Olympique Lyonnais

Mi-temps : 1-0

Buts :  Giuly (34e et 90+2e), Morientes (47e) et Lopes (88e) pour Monaco

Avertissements : Réveillère (66e), Malouda (69e)

AS Monaco : Roma – Givet, Rodriguez, Squillaci, Evra – Bernardi (Prso, 79e), Plasil (Ibarra, 85e), Zikos – Giuly, Rothen (Cissé, 72e), Morientes
Entraîneur : Didier Deschamps

Olympique Lyonnais : Coupet – Réveillère, Edmilson, Müller ©, Berthod (Essien, 74e) – Diarra (Dhorasoo, 72e), Juninho – Govou, Elber (Carrière, 24e), Malouda – Luyindula
Entraîneur : Paul Le Guen


6 mai 1980, la plus large victoire

Lors de la saison 1979-1980, de grands noms composent l’effectif monégasque, à l’image de Jean-Luc Ettori, Roger Milla, Dominique Bijotat ou le grand Delio Onnis, meilleur buteur de l’histoire du club et du championnat. Les deux équipes disputent la 36e journée de première division lors de cette confrontation entre l’AS Monaco, 4e et l’Olympique Lyonnais, 18e. Le match s’annonce donc déséquilibré. Après 26 minutes de jeu, les hommes de Gérard Banide ouvrent le score par l’attaquant argentin.

Si les Rhodaniens parviennent à résister une grande partie du match, ils finissent par craquer en six minutes dans le dernier quart d’heure de la 2e période, avec deux nouveaux buts de Delio Onnis (75e, 78e), auteur d’un triplé, ainsi qu’une réalisation de Roger Milla (81e). Le club du Rocher s’impose alors 4-0 et égale sa plus grosse victoire face à cet adversaire après le 27 août 1966. Ce succès permet de consolider la 4e place, position à laquelle termineront les Monégasques à l’issue de cette saison. Deux ans après le fameux titre de 1978 !


La feuille de match :

Ligue 1  1979-1980 – 36e journée

AS Monaco 4-0 Olympique Lyonnais

Mi-temps : 1-0

Buts :  Onnis (26e, 75e et 78e), Milla (81e) pour Monaco

AS Monaco : Ettori – Zorzetto, Vitalis, Ninot, Gardon – Bijotat (Couriol, 58e), Moizan, Ricort (Milla, 76e), Dalger – Onnis, Emon
Entraîneur : Gérard Banide

Olympique Lyonnais : Chauveau – Olio, Muller, Marais, Genet – Paillot, Tigana, Monteilh, Lubin – Valadier, Zivaljevic
Entraîneur : Aimé Jacquet

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.