Fermer
Academy 21 juillet 2021, 19:42

Ce qu’il faut savoir sur Félix Lemarechal et Maghnes Akliouche

Ce qu’il faut savoir sur Félix Lemarechal et Maghnes Akliouche
Apparus pour la première fois avec les pros lors du dernier match amical face au Royal Antwerp (0-0), les deux milieux de terrain formés à l’Academy font partie du groupe des Rouge et Blanc pour le deuxième stage de préparation en Autriche. Focus sur leur parcours en quelques points.

Ils ont appris qu’ils étaient convoqués pour le match amical contre Antwerp de la bouche de Laurent Tinca, responsable de la vie quotidienne à la Diagonale. Autant dire qu’ils n’étaient pas prêts, « choqués » même. Une fois la fierté d’être appelés pour la première fois avec les pros, digérée, Félix Lemarechal (17 ans) et Maghnes Akliouche (19 ans) se sont dépêchés de préparer leurs valises pour la Belgique.

Suivre l’exemple de leurs potes de l’Academy

Puis pour l’Autriche deux jours plus tard, où Niko Kovac a décidé de les emmener en stage. Comme Eliot Matazo, Chrislain Matsima et Enzo Millot il y a un an, les deux pensionnaires de la National 2, formés à l’Academy, sont venus se frotter au haut niveau, pour apprendre avant tout. « Jouer avec des joueurs comme Cesc Fàbregas, qui a été champion du Monde, c’est une chance pour nous », se réjouit ainsi Félix, des étoiles dans les yeux.

Le stage, une expérience et une chance

D’un tempérament plutôt réservé, tout comme son voisin de chambre à Stegersbach, Maghnes, le jeune milieu de terrain créatif profite de l’instant. « On est là pour montrer ce que l’on sait faire », confirme le gaucher, qui n’a pas échappé au chambrage de Benoît Badiashile à l’entraînement. Qu’importe, les deux coéquipiers sont là pour progresser et gratter le temps de jeu qu’on leur offrira.

Alors en attendant de savoir s’ils feront leur apparition sur le terrain face à Wolfsburg ce samedi (coup d’envoi 17h), voici ce qu’il faut savoir sur eux. Entretien croisé.

J’étais dans ma chambre. Nazim (Babaï) et Maghnes sont venus me voir et Laurent Tinca, notre responsable, nous a appelés au haut-parleur pour nous dire qu’on partait avec l’équipe pour le match amical. On était surpris, choqués même, on ne s’y attendait pas.
Félix LemarechalMilieu de terrain de l'AS Monaco

Félix Lemarechal (17 ans), milieu de terrain relayeur / meneur de jeu

Ce qui dit de lui son ancien coach en U19, Frédéric Barilaro

Félix est un milieu relayeur avec un gros volume de jeu, qui très à l’aise techniquement, que ce soit pied droit ou pied gauche d’ailleurs, et sur le jeu court comme sur le jeu long. Il doit encore se discipliner dans le jeu, moins se disperser et s’améliorer dans les tâches défensives.

Comment il a appris qu’il était convoqué

J’étais dans ma chambre. Nazim (Babaï) et Maghnes sont venus me voir et Laurent Tinca, notre responsable, nous a appelés au haut-parleur pour nous dire qu’on partait avec l’équipe pour le match amical. On était surpris, choqués même, on ne s’y attendait pas.

Ce que Niko Kovac leur a dit

Le coach nous a demandé de jouer notre football, de courir évidemment, car il attend de nous de la répétition dans les efforts et de respecter les consignes tactiques. Il sait qu’on est forcément stressés parce qu’on joue avec des grands joueurs. Mais il nous a dit de prendre du plaisir aussi.

Ce que Maghnes pense de lui

C’est un bon joueur de football, il est intelligent dans le jeu. Il sait jouer rapidement, mais aussi prendre son temps quand il faut. Et puis il a quand même de très bonnes qualités athlétiques.

Son corner direct avec les U19 l’an dernier

(Il rigole) En fait, c’est un match où on gagnait déjà 5-1. Il y a un corner et à ce moment-là j’ai Mala (Malamine Efekele) et Jordan (Semedo), mes coéquipiers, à côté de moi. Je leur ai dit : « Regardez, je vais tirer rentrant. » J’ai voulu leur dire, parce que si j’avais marqué et que je ne l’avais dit à personne, on m’aurait dit que c’était de la chance. C’était pour être bien sûr qu’on sache que c’était fait exprès. (sourire) Le coach Bari m’a dit après le but : « Tu me tentes pas ça si y’a pas 5-1 ! »

Le joueur qui l’inspire à l’AS Monaco

Ça dépend vraiment du poste. Offensivement je dirais Aleksandr Golovin. Ensuite au milieu, honnêtement je m’inspire de tous : Cesc, Youssouf, Aurélien. Ce sont les trois qui ont le plus joué l’année dernière on va dire. J’essaye de les regarder pour voir comment ils jouent. Après on peut apprendre de tout le monde, et pas forcément que de ceux qui jouent à notre poste.

Successeurs de Matazo, Matsima et Millot ?

C’est vrai que quand on les voit, on se dit qu’il y a de la place, que c’est possible en tout cas. Surtout quand le coach nous appelle pour un match amical et ensuite un stage. On se dit qu’on de la chance, qu’il ne faut pas la gâcher et essayer de prouver au maximum et rester ici (avec les pros).

Son entrée contre Antwerp

Il y avait un peu d’appréhension, mais je dirais que c’était du bon stress. En plus il y avait du public, et puis ça faisait longtemps que l’on n’avait pas joué dans ces conditions. Ils essayaient de nous déconcentrer, de chanter à chaque six mètres. (sourire) Ça faisait bizarre, on n’a pas l’habitude en N2. Après le terrain était magnifique, alors qu’on est habitués à jouer sur du synthé d’ordinaire. Donc que du plaisir, pas de mauvais stress. J’ai essayé de jouer simple, je n’ai pas trop pris de risques.

Son skill préféré

C’est l’arc-en-ciel ! Quand tu prends le ballon entre tes jambes, que tu la lèves et que tu la fais passer au-dessus de ton adversaire. Arc-en-ciel ou sombrero, ça dépend comment tu le dis.

Ce qui l’a le plus impressionné dans les séances de Niko Kovac

L’échauffement ! Il est long, et tu as bien le temps de te préparer. Il y a des courses et du travail d’appui. C’est bien, ça nous permet d’être prêts et chauds quand ça commence.

Maghnes est un joueur à maturité tardive, très à l’aise techniquement avec le ballon, qui a un très bon pied gauche, et une très bonne vision du jeu. Il lui manquait un peu d’explosivité et de force au départ, donc il y a eu un temps d’adaptation.
Manu Dos SantosA propos de son ancien joueur en U17

Maghnes Akliouche (19 ans), milieu offensif

Ce que Manu Dos Santos, son coach en U17, dit de lui

Maghnes est un joueur à maturité tardive, très à l’aise techniquement avec le ballon, qui a un très bon pied gauche, et une très bonne vision du jeu. Il lui manquait un peu d’explosivité et de force au départ, donc il y a eu un temps d’adaptation. C’est un gamin qui est assez réservé en dehors du terrain, mais qui fait preuve de beaucoup de caractère une fois sur la pelouse.

Ce que dit Fred Barialaro sur Maghnes

Il est très talentueux, même si c’est un joueur à maturité tardive, car il lui a fallu un peu de temps pour s’imposer. Il a un très bon pied gauche, est très créatif, et essaye constamment de jouer vers l’avant. Il faut qu’il prenne quelques kilos et ça sera très bien. Il faut qu’il s’affirme un peu plus aussi au niveau du caractère.

Ce que Félix pense de Maghnes

C’est un milieu offensif, qui se place bien entre les lignes. Il a une bonne technique, un très bon pied gauche et aime bien jouer avec ses partenaires, donc c’est un bon joueur de collectif. Il n’a pas de pied droit ? Si, mais il a surtout un super pied gauche. (sourire)

Sa qualité première selon lui

Je pense que j’ai un bon jeu de passes. J’essaye de le travailler, mais surtout de varier, pour avoir différentes options et pouvoir choisir la meilleure.

Le joueur qui l’inspire le plus dans le groupe

A mon poste, il y a surtout Aleksandr Golovin. Il a énormément de qualités, notamment dans la passe, donc c’est pour ça que je l’observe beaucoup. J’apprends de lui, j’observe, et j’essaye de reproduire ce qu’il fait de bien.

Sur l’opportunité d’être en stage avec les pros

Ça fait plaisir et c’est motivant, parce qu’on se dit que c’est possible. Après il faut travailler dur et prouver qu’on peut apporter quelque chose dans ce groupe.

Une deuxième entrée face à Wolfsburg ?

On aimerait bien, mais il y a du monde dans le groupe, et il y a beaucoup d’enjeux bientôt pour l’équipe. Il y a des matchs très importants qui arrivent, mais en tout cas on se tient prêts pour n’importe quelle situation.

1 / 6

L’expérience de cette semaine en Autriche

Dans tous les cas, ce sera une bonne chose pour nous. Il y a des joueurs dans ce groupe qui ont disputé des compétitions et gagné des trophées qu’on n’imagine même pas. Donc c’est évident que c’est une bonne expérience, et puis comme je l’ai dit il faut travailler dur pour essayer de rester avec eux et de continuer.

Sur les notes que lui donne Benoît Badiashile

On rigole beaucoup ensemble, et il aime bien me donner des notes effectivement, à la fin des entraînements. C’est en rigolant, mais pour que je progresse aussi. C’est un exemple à suivre.

Son geste favori

J’aimerais bien placer une petite retournée à l’entraînement, ce serait cool. (sourire) Tu attends une session devant le but pour essayer ? Oui j’aimerais bien.

Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.