Fermer
Histoire 14 janvier 2021, 14:57

Ils ont porté le maillot de l’AS Monaco et de Montpellier

Ils ont porté le maillot de l’AS Monaco et de Montpellier
A deux jours du match face à Montpellier au stade de la Mosson (21h à huis-clos), retour sur la grosse vingtaine de joueurs qui ont déjà porté les couleurs de l'AS Monaco et du MHSC.

La phase aller du championnat est désormais close. Après le succès obtenu face à Angers lors de la 19e journée au Stade Louis-II (3-0), les Rouge et Blanc se déplacent à Montpellier au stade de la Mosson ce vendredi (21h à huis-clos), pour leur deuxième match de l’année à l’extérieur, le premier de la phase retour. Un stade qui n’est pas inconnu pour deux joueurs monégasques, puisque Benjamin Lecomte et Ruben Aguilar ont porté la maillot pailladin durant deux ans. Ils font ainsi partie de la grosse vingtaine de joueurs qui ont connu les deux clubs qui vont s’affronter ce week-end.

Un passage réussi dans l’Hérault

Les deux compères rejoignent ainsi tous deux le MHSC au printemps 2017, à un mois près. Le hasard fait bien les choses, ils rejoindront également le club de la Principauté à quelques jours d’intervalle durant l’été 2019. Le portier monégasque y réalisera de très belles prestations. Lors de la saison 2017-2018, Benjamin Lecomte fête sa première titularisation avec un clean-sheet à la clé face à Caen. Il est le dernier rempart d’une forteresse imprenable. Montpellier finit ainsi la saison avec la deuxième meilleure défense du championnat avec 33 buts encaissés. La gardien héraultais réalise au passage 14 clean-sheets cette saison, sans manquer une rencontre cette saison là.

Régulièrement accompagné de Ruben Aguilar aligné sur le côté droit de la défense à cinq des Bleu et Orange, le latéral s’impose très vite comme un titulaire indiscutable. Débarqué  en provenance de Grenoble, il se montre décisif à sept reprises en Ligue 1 lors de ses deux saisons à Montpellier, avec un but et six passes décisives délivrées. Il participe à la sixième place accrochée au terme de la saison 2018-2019, à quelques points seulement des rangs européens. Tout comme Benjamin Lecomte, cette expérience dans l’Hérault lui permettra de faire décoller sa carrière, de rejoindre en Principauté, et connaître ainsi sa première sélection avec l’équipe de France.

Des plus anciens ont également connu les deux clubs

Avant eux, d’autres joueurs monégasques sont passés par la Paillade. A commencer par le précurseur du beau jeu à la monégasque. Lucien Leduc, ancien entraîneur emblématique de l’AS Monaco, a la particularité d’avoir joué à Montpellier, alors appelé le SO, au début des années 40. Il deviendra par la suite champion de France avec le CO Roubaix-Tourcoing. Une fois sa carrière de joueur terminée, il prendra place sur le banc des Rouge et Blanc en 1958, à la tête d’une équipe qui n’a encore jamais remporté de trophée. Au final, il ramènera trois titres de Champion en 1961, 1963 et en 1978.

Lors de ce premier sacre, il aura sous ses ordres Théodore Szkudlapski. Lequel fera trembler les filets à huit reprises lors de cette saison historique pour les Monégasques. Il prendra également part au deuxième trophée, avec cette fois-ci cinq buts à son compteur lors de l’exercice 1962-1963. Et en prime une victoire en Coupe de France la même année, pour le seul doublé de l’histoire du club. Il terminera sa carrière en 1969, du côté de Montpellier.

Le surdoué Bruno Bellone

Deux décennies plus tard, un petit ailier sort du centre de formation monégasque. Bruno Bellone évolue sur le côté gauche de l’attaque et impressionne par sa capacité d’accélération. Après une première saison au sein de l’équipe professionnelle en 1980 avec deux réalisations en 12 matchs, il s’impose rapidement parmi le onze titulaire de Gérard Banide. Avec dix saisons au total sous la maillot Rouge et Blanc, « Lucky Lucke » remporte le titre de champion de France en 1982 et la Coupe de France en 1985.

Il est l’un des acteurs majeurs de ces titres avec des saisons à plus de 10 buts, lui ouvrant les portes de l’équipe de France. Il y connaîtra 34 sélections, et se rendra aux Coupe du Monde 1982 et 1986, avec des défaites en demi-finale. Entre-temps, il remporte tout de même le Championnat d’Europe en 1984, en marquant le second but de la rencontre face à l’Espagne qui permet à la France de fêter son premier sacre international. Lui aussi signera ensuite à Montpellier, pour y disputer la saison 1988-1989.

Souleymane Camara, la longévité incarnée

Mais plus récemment, c’est Souleymane Camara qui incarne le mieux la passerelle entre les deux clubs. Formé à l’Academy de l’AS Monaco après être arrivé en Europe depuis le Sénégal, il fera ensuite les beaux jours de Montpellier. En tout, il a connu deux décennies sur les terrains de Ligue 1, avant de prendre sa retraite en mai dernier. Il s’était d’ailleurs confié avant le match aller de cette saison, sur la relation qu’il entretient avec ses deux clubs adorés. Après avoir marqué son premier but sous le maillot monégasque le jour de ses 19 ans, il remporte la Coupe de la Ligue en 2003 avec les Rouge et Blanc.

L’année suivante, il fait partie de l’épopée jusqu’en finale de la Ligue des Champions, avec des joueurs mythiques du Club. L’attaquant sénégalais pose ensuite ses valises à Montpellier en 2007. Ce qu’il ignore, c’est qu’il y restera treize ans dans l’Hérault. Il remporte au passage le titre de Champion de France en 2012, le premier de l’histoire du club. Avec plus de 480 matchs professionnels, il est l’une des figures de notre championnat. Preuve de sa longévité, il est même le premier buteur avec au moins une réalisation marquée lors de quinze saisons différentes en championnat, à 36 ans.

Voici la liste des joueurs ayant porté le maillot de l’AS Monaco et de Montpellier :

Gardien : Benjamin Lecomte

Défenseurs : Manu Dos Santos, Franck Sauzée, Nenad Stojkovic, Daniel Zorzetto, Ruben Aguilar

Milieux : Pierre Dell’Oste, Xavier Gravelaine, Gérald Passi, Franck Passi, Olivier Sorlin, Théodore Szkudlapski

Attaquants : Bruno Bellone, Souleymane Camara, Toifilou Maoulida, Fabien Lefèvre, Roger Milla, Christian Pérez, Michel Ruelle, Victor Trossero, Jean-Marc Valadier

Joueur puis entraîneur : Lucien Leduc

Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.