Fermer
Histoire 09 mars 2021, 15:40

Trois derbys en une saison, une première depuis 2013-2014

Trois derbys en une saison, une première depuis 2013-2014
Suite à leur victoire en 16e de finale de Coupe de France face à l'OGC Nice ce lundi soir (0-2), les hommes de Niko Kovac ont réalisé un grand chelem en remportant leur troisième derby de la saison face aux Aiglons. Une première depuis sept ans. Récit.

C’est presque inédit. En éliminant l’OGC Nice en 16e de finale de Coupe de France ce lundi (0-2), l’AS Monaco a remporté son troisième derby de la saison. Après avoir gagné le match aller en Ligue 1 à l’Allianz Riviera en novembre dernier (2-1), les partenaires de Wissam Ben Yedder avaient récidivé au début du mois de février au Stade Louis-II sur le même score (2-1).

Une première depuis l’ère Ranieri

Avec un doublé du capitaine monégasque au passage, devenu le meilleur buteur dans l’histoire des derbys (11 buts), derrière Delio Onnis. En remportant un troisième succès de la saison face aux Aiglons, en Coupe de France cette fois, les Monégasques sont donc un peu plus rentrés dans la légende.

En effet, il faut remonter à la saison 2013-2014 pour retrouver trace de trois victoires monégasques dans le derby de la Côte d’Azur. Niko Kovac a ainsi imité son compère Claudio Ranieri qui avait lui aussi remporté ses trois face à face avec le rival niçois, il y a sept ans de cela.

Une première tonitruante

Pour le premier derby de la saison 2013-2014, les hostilités débutent à l’Allianz Riviera, comme cette saison. C’est d’ailleurs le premier derby de l’histoire dans ce stade flambant neuf. L’AS Monaco arrive en tant que favori, installé à la 5e place du championnat de France, tandis que les Aiglons sont à la peine au classement, au 15e rang. Dans les premiers instants du match, James Rodriguez vient tromper Luca Veronese d’un plat du pied et ouvre le score dès la 5e minute (1-0, 5e).

Puis un quart d’heure plus tard, Emmanuel Rivière inscrit le but du break d’une sublime tête qui vient se loger dans le petit filet avec l’aide du poteau (2-0, 23e). Danijel Subasic se distingue dans ses buts et repousse les tentatives adverses. En toute fin de match, Lucas Ocampos profite d’une erreur de Mathieu Bodmer pour se défaire du portier niçois, scellant l’issue de cette rencontre (3-0, 89e). La première opposition tourne donc largement à l’avantage du club de la Principauté, sans trembler.


La feuille de match :

Ligue 1  2013-2014 – 16e journée

OGC Nice 0 – 3 AS Monaco

Mi-temps : 0 – 2

Buts :  James Rodriguez (5e), Rivière (23e) et Ocampos (89e) pour l’AS Monaco

Avertissements : Gomis (45e) pour Nice

OGC Nice : Veronese – Genevois, Gomis, Bodmer, Kolodziejzcak – Mendy, Abriel (Honorat, 46e), Digard – Eysseric (Amavi, 58e), Cvitanich, Brüls
Entraîneur : Claude Puel

AS Monaco : Subasic – Raggi, Carvalho ©, Abidal, Kurzawa – Moutinho, Toulalan, Obbadi, James Rodriguez (Kondogbia, 80e) – Martial (Ocampos, 68e), Riviere (Germain, 75e)
Entraîneur : Claudio Ranieri

Dimitar Berbatov en sauveur

La revanche a lieu le 2 février 2014 en Coupe de France. L’AS Monaco se déplace à nouveau dans l’antre niçoise pour disputer les huitièmes de finale de la Coupe de France. Dans un match fermé, le score est toujours nul et vierge à la fin du temps réglementaire. Les deux rivaux doivent donc se départager en prolongations. Alors que la fin du match approche, l’idée d’une séance de tirs au but fait son chemin. Mais Dimitar Berbatov n’était pas de cet avis.

À la 114e minute, pour son deuxième match avec la Diagonale, l’attaquant bulgare débloque la situation en toute fin de rencontre d’une déviation subtile dont il a le secret. Grâce à cette réalisation, l’AS Monaco remporte la rencontre sur la plus petite des marges. Les Rouge et Blanc iront cette année-là jusqu’aux portes de la finale. En partie grâce au Mozart bulgare, opportuniste ce soir-là.


La feuille de match :

Coupe de France 2013-2014 – 8e de finale

OGC Nice 0 – 1 AS Monaco

Mi-temps : 0 – 0

Buts :  Berbatov (114e) pour l’AS Monaco

Avertissements : Pied (55e) pour Nice ; Obbadi (54e), Toulalan (78e) pour l’AS Monaco

Expulsion : Kolodziejzcak (47e)

OGC Nice : Hassen – Puel, Genevois, Bodmer, Kolodziejzcak – Mendy, Abriel ©, Pied (Bruins, 70e), Bauthéac, Bosetti (Amavi, 51e) – Maupay (Brüls, 109e)
Entraîneur : Claude Puel

AS Monaco : Romero – Elderson, Carvalho ©, Isimat-Mirin, Raggi – Obbadi (Berbatov, 64e), Toulalan, Kondogbia – Carrasco (James Rodriguez , 70e), Martial (Riviere, 81e) , Ocampos
Entraîneur : Claudio Ranieri

Un but venu d’ailleurs

Comme lors du dernier match en Coupe de France, Dimitar Berbatov va offrir la victoire aux Rouge et Blanc en inscrivant l’unique but de la rencontre. Cette fois-ci, il n’attend pas les dernières minutes du match pour faire parler la poudre. À l’inverse, il met très vite les siens sur de bons rails en ouvrant le score dès la cinquième minute sur un geste d’anthologie.

Servi dans la surface en bord de ligne, l’international bulgare réalise un lob dont il a le secret et vient tromper David Ospina (1-0, 5e), assurément, l’un des plus beaux buts du derby. Du reste le but qui a été élu récemment plus belle réalisation du siècle. Ce succès permettra aux Monégasques de conclure cette saison avec une troisième victoire en autant de matchs disputés face au rival niçois, avec en prime une seconde place au classement. Rebelote cette saison ?


La feuille de match :

Ligue 1 2013-2014 – 34e journée 

OGC Nice 0 – 1 AS Monaco

Mi-temps : 0 – 1

Buts :  Berbatov (5e) pour l’AS Monaco

Avertissements : Moutinho (47e) pour l’AS Monaco ; Kolodziejzcak (80e), Cvitanich (87e) pour Nice

AS Monaco : Subasic – Fabinho, Carvalho, Abdennour, Raggi – Moutinho, Toulalan, Obbadi – James Rodriguez (Dirar, 75e), Berbatov (Rivière, 85e), Germain (Kondogbia, 65e)
Entraîneur : Claudio Ranieri

OGC Nice : Ospina – Puel, Genevois, Bodmer, Kolodziejzcak – Mendy, Digard, Pied (Brüls, 57e),  Eysseric (P.Puel, 88e), Bauthéac – Maupay (Cvitanich, 57e)
Entraîneur : Claude Puel

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.