Fermer
Ligue 1 Uber Eats 03 octobre 2020, 16:30

Focus sur le Stade Brestois

Focus sur le Stade Brestois
Après un démarrage très compliqué en championnat, le Stade Brestois a obtenu deux victoires sur ses trois derniers matchs. Présentation de l’équipe bretonne, qui accueille l’AS Monaco ce dimanche au stade Francis-Le Blé (15h), pour le compte de la 6e journée de Ligue 1 Uber Eats.

Il se passe toujours quelque chose au Stade Francis-Le Blé. Que Brest s’impose, comme face à Lorient il y a deux semaines (3-2), ou bien que les hommes d’Olivier Dall’Oglio s’inclinent dans les derniers instants, comme contre l’OM lors de la 2e journée (3-2), on ne s’ennuie pas à la pointe de la Bretagne cette saison. Une impression qui se vérifie rapidement dans les chiffres, puisque le Stade Brestois 29 n’a pas encore connu de match nul cette saison en Ligue 1.

Trois joueurs formés à l’AS Monaco

Après cinq journées disputées, les coéquipiers d’Irvin Cardona, qui a pris le temps de se confier avant le match, ont connu deux succès et trois défaites jusqu’à maintenant. Des rencontres systématiquement rythmées, avec des buts et du spectacle, ce qui fait de Brest la 3e meilleure attaque du championnat à égalité avec… Monaco. Mais aussi la pire défense de l’élite pour le moment, avec pas moins de 12 buts encaissés, dont cinq déjà dans l’enceinte des Bretons.

C’est même cette perméabilité défensive qui a empêché le SB29 d’obtenir le résultat escompté face à l’Olympique de Marseille, malgré 19 tirs tentés contre 7 pour l’OM, et une bonne quinzaine d’occasions. Les partenaires d’Ibrahima Diallo (en partance pour Southampton) et Romain Faivre, eux aussi formés à l’Academy de l’AS Monaco, comme Irvin Cardona, vainqueur de la Coupe Gambardella en 2016 avec les Rouge et Blanc avec le cadet des frères Diallo, ne refusent donc jamais le jeu. Même si Olivier Dall’Oglio a reconnu avoir axé les séances des derniers jours en partie sur le travail défensif, lui qui proposait déjà un jeu offensif et ambitieux sur le banc de Dijon.

Des atouts offensifs indéniables

Il faut dire que les Brestois ont encore encaissé trois buts à Angers le week-end dernier (défaite 3-2), ce qui porte à 2,4 la moyenne de but pris par match depuis la punition inaugurale subit à Nîmes (4-0). Malgré tout, les Bretons, qui ont terminé à la 14e place la saison dernière au moment de l’arrêt définitif de la Ligue 1, ont des atouts offensifs. Outre Irvin Cardona, arrivé en provenance du club de la Principauté à l’été 2019, et auteur d’un but somptueux à Dijon, Gaëtan Charbonnier, la recrue Steve Mounié et le latéral gauche Romain Perraud se sont déjà offerts deux buts depuis la reprise.

Deux autres nouveaux venus cet été ont eux aussi trouvé le chemin des filets, avec Franck Honorat et Romain Philippoteaux. Autre point important, Brest n’a perdu que trois de ses 16 dernières réceptions en Ligue 1 à Francis-Le Blé, depuis sa remontée dans l’élite l’an dernier. Les hommes de Niko Kovac auront donc fort à faire pour leur troisième déplacement de la saison, après le succès à Metz lors de la 2e journée (1-0) et la courte défaite en fin match face à Rennes il y a deux semaines (2-1).


Extraits des conférences de presse

Je n’ai pas peur lancer les jeunes. Ils peuvent commettre des erreurs, il faut savoir leur donner leur chance pour qu’ils puissent progresser. Je suis heureux de leur rendement jusqu’à présent. Parfois ils peuvent tomber mais l’important c’est qu’ils se relèvent et puis nous sommes là pour les aider. Cela fait partie de leur processus d’apprentissage.
Niko Kovac

Revivez la conférence de presse d’avant-match de Niko Kovac.

À l’AS Monaco, il y a un vivier énorme de joueurs en manque de temps de jeu. Pour des équipes comme la nôtre, c'est intéressant d'aller voir dans cette direction et ensuite regarder si on peut donner du temps de jeu à ces garçons-là. Engager de jeunes joueurs comme ça, ce sont des paris mais tout de même calculés. Nos recruteurs les suivent depuis longtemps donc on arrive à déceler un potentiel. Nos trois monégasques sont des paris gagnants en tout cas.
Olivier Dall’Oglio

Stade Brestois – AS Monaco en chiffres c’est….

. 23 : Le nombre de confrontations en Ligue 1, pour 13 victoires de l’AS Monaco, 5 matchs nuls et 5 défaites (41 buts marqués, 15 encaissés).
. 11 : Le total des confrontations en Bretagne, avec un bilan de 5 victoires monégasques, 3 nuls et autant de défaites (14 buts marqués, 11 encaissés).
. 56,5% : Comme le pourcentage de défaites du Stade Brestois face à l’AS Monaco dans l’élite, soit le pire bilan des 19 autres équipes de Ligue 1 contre les Rouge et Blanc derrière Angers (80%) et Nantes (57,1%).
. 76 : C’est le nombre de tirs tentés par les Bretons cette saison dans l’élite. Seuls Lyon (101) et Paris (77) font mieux.
. 16 matchs : Soit le nombre de rencontres consécutives au cours desquelles l’AS Monaco a inscrit au moins un but en Ligue 1.

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.