Fermer
Carnet 31 janvier 2024, 09:41

John Collins, la classe écossaise

John Collins, la classe écossaise
En ce jour où il fête ses 56 ans, l’AS Monaco souhaite un joyeux anniversaire à son ancien milieu de terrain présent au Club entre 1996 et 1998, champion de France 1997, et demi-finaliste de la C1 l’année suivante.

Il a connu l’une des générations dorées de l’AS Monaco à la fin des années 1990. John Collins arrive au club de la Principauté en 1996 après avoir évolué durant toute sa carrière dans son pays d’origine, l’Ecosse. Passé par Hibernian et le Celtic Glasgow, le milieu offensif a déjà près de 400 matchs en professionnel et arrive dans une équipe, mêlant à la fois jeunesse et expérience.

L’un des hommes forts du sixième titre de Ligue 1

Sous les ordres de Jean Tigana, qui lui « a offert l’opportunité de venir », comme il l’avait rappelé lors d’une interview adressée au Club en 2022, l’international écossais (58 sélections) ne tarde pas à s’installer comme titulaire dans le milieu de terrain, aux côtés d’Enzo Scifo ou Emmanuel Petit. Il fait alors parler sa technique et sa classe dans une formation qui va obtenir le sixième titre de son histoire en 1997 en écrasant la Ligue 1 avec 12 points d’avance sur le deuxième, le Paris Saint-Germain.

Une épopée en C3…

Auteur de 28 matchs disputés en championnat (6 buts inscrits), celui qui a un pied gauche magique va également être l’un des hommes forts de l’épopée réalisée en Coupe de l’UEFA lors de cette saison-là. Éliminant successivement Hambourg en huitièmes puis Newcastle en quarts, l’AS Monaco atteint en effet les demi-finales de la C3, pour la première fois de son histoire. Avant de récidiver la saison suivante, cette fois dans la compétition continentale reine : la Ligue des Champions.

Avant de faire rêver les supporters en C1

Avec des joueurs toujours plus talentueux tels que David Trezeguet, Willy Sagnol ou encore Victor Ikpeba, le club de la Principauté atteint de nouveau le dernier carré, faisant notamment chuter Manchester United en quart de finale. A l’issue de cette saison 1997-1998, John Collins dispute également la Coupe du Monde avec l’Ecosse, inscrivant même le premier but de son équipe sur penalty lors du match d’ouverture face aux finalistes brésiliens.

Une empreinte indélébile

A l’issue de celle-ci qui voit la Tartan Army ne pas passer le premier tour, il quitte l’AS Monaco avec un bilan de 75 matchs disputés pour neuf buts inscrits. Il rejoint alors Everton et termine sa carrière du côté de Fulham, avant de connaître une brève carrière d’entraîneur dans son pays natal. Mais bien qu’il ne soit resté que deux ans, son empreinte aura été telle qu’il fait briller encore les yeux des supporters monégasques, encore 26 ans après.

En ce jour où il fête ses 56 ans, l’ensemble du Club lui souhaite un joyeux anniversaire.

1 / 7