Fermer
Ligue 1 Uber Eats 27 septembre 2020, 17:16

La passe de trois avec les tripes pour l’AS Monaco

Les hommes de Niko Kovac ont décroché face à Strasbourg une troisième victoire cette saison en Ligue 1 (3-2), à l’occasion de la 5e journée du championnat de France.

Troisième succès en cinq matchs de Ligue 1 pour l’AS Monaco. Les joueurs de Niko Kovac ont fait preuve une nouvelle fois de caractère pour venir à bout de Strasbourg à neuf contre onze (3-2), une semaine après la défaite subie dans les derniers instants à Rennes. Une victoire qui permet aux Rouge et Blanc de se hisser provisoirement dans le top 5 de l’élite. Pour cette rencontre disputée une nouvelle fois sous les yeux du Président Dmitry Rybolovlev, présent au Stade Louis-II, le coach monégasque avait opté pour un léger ajustement dans son dispositif.

La première mèche allumée par Wissam Ben Yedder

Pour cette cinquième sortie de la saison, Niko Kovac décide de s’appuyer sur le même trio que contre Rennes au milieu de terrain avec Cesc Fàbregas en sentinelle devant le duo Tchouameni-Fofana. Mais c’est en attaque qu’intervient le changement, avec la titularisation de Stevan Jovetic sur l’aile gauche et de Kevin Volland sur le flanc droit, en soutien de Wissam Ben Yedder. En défense, Fodé Ballo-Touré retrouve lui une place dans le onze de départ en l’absence de Djibril Sidibé.

Des choix qui portent leurs fruits rapidement, avec une entame de match étouffante des Monégasques pour des Alsaciens acculés sur leur but. Parfaitement servi par son compère international allemand (10 sélections, 1 but) au terme d’un beau mouvement des Rouge et Blanc, Stevan Jovetic ouvre trop son pied devant Bingourou Kamara (2e). L’AS Monaco continue malgré tout de presser très haut dans le camp strasbourgeois, et Wissam Ben Yedder, comme le week-end dernier, en profite pour ouvrir la marque.

Grosse entame monégasque

Bien servi par Ruben Aguilar, le capitaine monégasque s’appuie sur Kevin Volland pour croiser parfaitement sa frappe dans le petit filet droit de Kamara (1-0, 9e). Dans la foulée les locaux ne desserrent pas l’étreinte, et Aurélien Tchouameni tente une frappe sèche des 25 mètres sans élan, sur laquelle le portier alsacien se détend magnifiquement (14e). Nouvelle alerte six minutes plus tard, lorsque Fodé Ballo-Touré adresse un bon centre en première intention à Wissam Ben Yedder, encore lui, qui manque de peu le doublé sur une subtile déviation (21e).

Un début de match ultra-dominé par les Rouge et Blanc, désireux de mettre directement leur empreinte sur la rencontre, comme face à Nantes il y a deux semaines et sur la pelouse de Rennes. Strasbourg tente alors de reprendre la main sur les débats à l’orée de la demi-heure de jeu. Sans se créer de grosses opportunités, hormis sur ce poteau trouvé par Adrien Thomasson dans une action où Waris est finalement signalé en position de hors-jeu (22e), les hommes de Thierry Laurey posent davantage de problèmes à l’AS Monaco.

Mauvais réveil au retour des vestiaires

Mais sur une des dernières incursions de la première période après un quart d’heure très musclé, les Rouge et Blanc font le break grâce aux hommes de couloir. Bien lancé dans le dos de la défense strasbourgeoise par un Stevan Jovetic bien inspiré, Fodé Ballo-Touré va chercher Ruben Aguilar au deuxième poteau. Du haut de son mètre 72, le latéral droit monégasque trompe alors son défenseur et le dernier rempart alsacien d’une subtile tête piquée (2-0, 45e+2).

Après avoir confisqué le ballon aux partenaires d’Adrien Thomasson (66% de possession), auteur d’un but lors de ses cinq derniers matchs face aux Rouge et Blanc, l’AS Monaco démarre en revanche de la pire des manières la seconde période. Sur une erreur de relance, Strasbourg en profite pour réduire d’entrée l’écart au tableau d’affichage par le nouvel entrant Mehdi Chahiri, sur son premier ballon (2-1, 46e). Cueillis à froid, les partenaires de Wissam Ben Yedder ne s’en laissent pas compter et réagissent rapidement.

Du répondant comme souvent

Sur un bon décalage de Youssouf Fofana, Kevin Volland, trouvé côté droit de la surface alsacienne, remet parfaitement pour Wissam Ben Yedder encore une fois qui n’a plus qu’à conclure (3-1, 53e). Deuxième passe décisive du jour au passage pour l’attaquant allemand, qui démontre toutes ses qualités d’altruisme et d’adresse dans la surface de réparation, et déjà une belle complémentarité avec son capitaine. L’AS Monaco n’a donc pas vraiment le temps de douter, quand Aurélien Tchouameni écope d’un deuxième carton jaune plutôt sévère pour un geste involontaire (56e).

Un coup dur pour les Rouge et Blanc qui avaient vite repris la main sur cette rencontre. Niko Kovac en profite alors pour faire du coaching et faire rentrer notamment le jeune milieu de terrain défensif Eliot Matazo. Mais ce n’est pas tout. Sur une des rares offensives alsaciennes, Ludovic Ajorque qui efface Benjamin Lecomte, est accroché par Axel Disasi, qui est directement exclu. L’attaquant strasbourgeois, muet depuis 10 matchs, en profite alors pour relancer une deuxième fois le RCS dans cette opposition (3-2, 67e). L’AS Monaco se retrouve ainsi à neuf contre onze à un peu moins de trente minutes de la fin du match.

Le top 5 en vue

L’occasion pour Chrislain Matsima et Giulian Biancone de fêter leur première cette saison en Ligue 1, au bénéfice d’une évidente réorganisation tactique. Comme face à Reims en ouverture de la saison, après avoir été menés 2-0 et à Metz où l’équipe avait terminé à dix sur la pelouse, c’est au caractère que les Rouge et Blanc s’accrochent dans les derniers instants. Au bout de 95 minutes de jeu intenses de la première à la dernière seconde, les Rouge et Blanc décrochent un troisième succès cette saison.

Les hommes de Niko Kovac ajoutent trois nouveaux points à leur bilan très positif depuis le début de saison, qui leur permet d’accéder provisoirement aux places européennes.

 

La feuille de match

Ligue 1 Uber Eats – 5e journée

AS Monaco 3-2 RC Strasbourg
Mi-temps : 2-0

Buts : Ben Yedder (9e, 53e) et Aguilar (45e+2) pour Monaco, Chahiri (47e); Ajorque (70e) pour Strasbourg

Avertissements : Tchouameni (21e, 56e), Ballo-Touré (40e) pour Monaco; Thomasson (60e) pour Nantes

Expulsions : Tchouameni (56e) et Disasi (67e) pour Monaco

AS Monaco : Lecomte – Aguilar, Disasi, Badiashile, Ballo-Touré – Tchouameni, Fabregas (Biancone, 72e), Fofana (Diop, 54e) – Volland, Ben Yedder (Matsima, 72e), Jovetic (Matazo, 61e)
Entraîneur : Niko Kovac

RC Strasbourg : Kamara – Lala, Simakan, Mitrovic, Carole – Bellegarde (Liénard, 46e), Djiku (Prcic, 61e), Sissoko (Zohi, 77e) – Thomasson (Saadi, 71e) – Waris (Chahiri, 46e), Ajorque
Entraîneur : Thierry Laurey

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.