Fermer
Ligue 1 Uber Eats 04 octobre 2020, 17:16

La valeureuse jeunesse monégasque s'incline de justesse

La valeureuse jeunesse monégasque s'incline de justesse
L’AS Monaco s’est incliné avec une équipe très rajeunie sur le terrain du Stade Brestois (1-0), à l’occasion de la 6e journée de Ligue 1.

Pour cette 6e journée de Ligue 1, Niko Kovac était privé de plusieurs joueurs blessés (Golovin, Henrique, Maripan, Ballo-Touré) en plus des suspensions d’Axel Disasi et Aurélien Tchouameni, deux titulaires en puissance depuis le début de saison. Le coach monégasque décidait donc de démarrer dans son traditionnel 4-3-3, avec trois défenseurs formés à l’Academy, dont Giulian Biancone positionné sur le flanc gauche. Sofiane Diop démarrait lui dans le milieu à trois alors que Gelson Martins était positionné sur l’aile gauche de l’attaque.

Pression d’entrée des Bretons

Comme à son habitude, le Stade Brestois pousse dès l’entame de la rencontre, fidèle à sa réputation d’équipe très offensive. Après une première opportunité pour Wissam Ben Yedder sur une super ouverture de Chrislain Matsima (8e), titulaire dans l’axe de la défense, ce sont les Bretons qui trouvent l’ouverture d’entrée. Sur un centre de Gaëtan Charbonnier venu de la gauche, Romain Faivre, formé à l’Academy de l’AS Monaco, reprend victorieusement le ballon dans les six mètres (1-0, 8e).

Pris par le pressing intense des Brestois, les Monégasques manquent de se faire de nouveau surprendre sur une incursion de Steve Mounié sur la droite de la surface. Mais la frappe déviée par Benjamin Lecomte est dégagée sur sa ligne par le très présent Chrislain Matsima, qui fête sa première titularisation en Ligue 1 (10e). Dans la foulée, Gelson Martins fait trembler le stade Francis-Le Blé sur une frappe enroulée qui vient mourir à quelques centimètres du poteau gauche de Gautier Larsonneur (13e).

Une maîtrise monégasque pas récompensée

S’en suit une grosse bataille au milieu de terrain entre deux équipes qui ne veulent pas laisser la maîtrise technique à l’adversaire. Malgré tout le ballon est majoritairement monégasque, avec 60% de possession pour les hommes de Niko Kovac, qui peinent malgré tout à s’approcher des 16 mètres adverses et se montrer réellement dangereux, avec seulement un tir cadré sur neuf tentatives. Seule une demi-volée de Giulian Biancone fait douter les locaux, juste avant la mi-temps, après une opportunité de Wissam Ben Yedder sur coup-franc, renvoyée par le mur (45e).

Résultat, Niko Kovac décide de faire rentrer la dernière recrue du mercato monégasque, le milieu de terrain portugais Florentino Luis, pour surveiller l’axe devant la défense des Rouge et Blanc. Malgré tout l’opposition repart sur les mêmes bases qu’en première période, avec deux opportunités coup sur coup pour Gaëtan Charbonnier (50e). Ce n’est que peu avant l’heure de jeu que les coéquipiers de Cesc Fabregas, positionné plus haut, se montrent plus pressants. D’abord sur un centre de Giulian Biancone bien repris de la tête par l’autre latéral, Ruben Aguilar, buteur le week-end dernier face à Strasbourg (60e).

Changement de rythme à l’heure de jeu

Puis sur une volée de Sofiane Diop à l’entrée de la surface, suite à un ballon dégagé dans l’axe (61e). Comme pour appuyer cette nouvelle domination des visiteurs, Niko Kovac décide de faire rentrer du sang neuf. Stevan Jovetic et Enzo Millot, pour sa première en Ligue 1, font ainsi leur entrée sur le terrain, pour dynamiser l’animation au milieu de terrain. A cet instant, l’AS Monaco compte cinq joueurs formés à l’Academy sur la pelouse de Francis-Le Blé, avec Romain Faivre côté brestois, mais surtout quatre « munegu babies » au sein des Rouge et Blanc.

L’AS Monaco, qui aligne alors une équipe très rajeunie, tente crânement sa chance face à une valeureuse formation bretonne. Une audace qui mène à une frappe non cadrée de Jovetic (72e). Dans la foulée, le staff du club de la Principauté rajeunit encore un peu plus le onze monégasque, avec les entrées de Pietro Pellegri et Willem Geubbels à l’orée du dernier quart d’heure. Niko Kovac opère même un changement tactique important puisque l’AS Monaco passe à trois défenseurs.

Monaco pousse mais ne trouve pas la faille

Un bouleversement qui est à deux doigts de porter ses fruits sur cette tête de Stevan Jovetic, qui passe très près du poteau gauche de Gautier Larsonneur (83e). Encore une fois Ruben Aguilar était à la manoeuvre sur le flanc droit. Ce dernier est même proche d’inscrire un centre-tir dans la continuité de cette action (85e). Les Monégasques poussent mais les Bretons restent très compacts avec un bloc de neuf joueurs dans l’axe, pour protéger la surface de réparation.

L’AS Monaco s’incline finalement sur la plus petite des marges, malgré une possession largement favorable (67%) et pas moins de 21 tirs tentés. Les Rouge et Blanc restent malgré tout sixièmes au classement de Ligue 1, à trois longueurs du podium.


La feuille de match

Ligue 1 Uber Eats – 6e journée

Brest 1-0 AS Monaco
Mi-temps : 1-0

Buts : Faivre (8e) pour Brest

Avertissements : Gelson Martins (38e), Volland (52e), Biancone (72e) et Matsima (84e);  pour Monaco; Belkebla (7e), Mounié (68e) et Lasne (84e) pour Brest

AS Monaco : Lecomte – Aguilar, Matsima, Badiashile, Biancone (Geubbels, 75e) – Fofana (Florentino Luis, 46e), Fabregas (Millot, 65e), Diop – Volland (Pellegri, 74e), Ben Yedder (Jovetic, 65e), Gelson Martins
Entraîneur : Niko Kovac

Brest : Larsonneur – Pierre-Gabriel, Duverne, Chardonnet, Perraud – Lasne, Belkebla – Faivre, Charbonnier (Honorat, 79e), Le Douaron (Magnetti, 88e) – Mounié
Entraîneur : Olivier Dall’Oglio

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.