Fermer
Carnet 10 juillet 2024, 08:41

Marcel Nowak, le solide défenseur des premiers titres monégasques

Marcel Nowak, le solide défenseur des premiers titres monégasques
En ce jour où il devait fêter ses 90 ans, l’AS Monaco a une pensée pour son ancien défenseur présent au Club entre 1957 et 1962 puis entre 1963 et 1966, champion de France de Division 1 et vainqueur d’une Coupe de France.

Il figure dans le top 20 des joueurs les plus capés de l’histoire du club de la Principauté. Mais avant d’arriver à l’AS Monaco, Marcel Nowak commence sa carrière à l’Olympique Lyonnais en 1953 et y reste quatre saisons jusqu’en 1957. Le temps pour le défenseur central de devenir un cadre et de remporter notamment le titre de Deuxième division en 1954.

Meilleure défense du championnat en 1958

Après ce passage en terre rhodanienne, celui que l’on surnommait « papa longues jambes » en raison de sa grande taille, débarque en Principauté. Il devient tout de suite titulaire et forme une charnière solide avec Raymond Kaelbel, faisant du club à la Diagonale la meilleure défense du championnat avec seulement 35 buts encaissés en 34 matchs disputés lors de sa première saison.

(Crédit Photo : Archives AS Monaco)

Vainqueur de la Coupe de France 1960

L’exercice suivant est plus compliqué collectivement puisque l’AS Monaco ne termine qu’à la huitième place. Malgré cela, le natif de Piennes en Meurthe-et-Moselle est indéboulonnable avec 35 matchs de championnat joués. Un nombre similaire en 1959-1960 qui se conclura en apothéose avec la première Coupe de France de l’histoire du Club remportée face à l’AS Saint-Etienne (4-2 après prolongations). Il dispute les six matchs possibles de ce parcours et est évidemment titulaire lors de la finale.

Triplé Division 1, trophée des Champions et Coupe Drago

Déjà belle en 1960, la saison monégasque le sera encore plus la saison d’après. Grâce une nouvelle fois à une défense de fer – seulement 42 buts encaissés en 38 matchs -, symbolisée par la présence de Nowak, auteur de 34 rencontres, les Rouge et Blanc finissent tout simplement champions de France pour la première fois de leur histoire.

Ils réussissent même le triplé puisque après avoir remporté le Trophée des Champions en début de saison, ils soulèvent la Coupe Drago, une compétition qui réunissait toutes les équipes professionnelles éliminées avant les quarts de finale de la Coupe de France. Ils s’imposent en effet 2-1 contre Strasbourg grâce à un doublé de Michel Hidalgo.

De retour à l’OL et battu en finale de Coupe par… Monaco

Après une nouvelle saison où il participe à 29 matchs toutes compétitions confondues, dont deux en Ligue des Champions, le défenseur retourne à l’Olympique Lyonnais en 1962 où il parvient à atteindre la finale de Coupe de France, battu finalement par… l’AS Monaco.

De retour ensuite en Principauté, il dispute trois nouvelles saisons pleines jusqu’en 1966, portant son total à 265 matchs joués (5 buts). Il prend enfin la direction des États-Unis pour défendre les couleurs des Spurs de Chicago puis des Stars de Saint Louis, où il terminera sa carrière en 1967.

(Crédit Photo : Archives AS Monaco)

Décédé en 1985 à l’âge de 51 ans, l’AS Monaco a une pensée pour Marcel Nowak en ce jour où il devait fêter ses 90 ans. 🕊️