Fermer
Ligue 1 Uber Eats 08 janvier 2021, 16:56

Niko Kovac : "Angers est une bonne surprise de Ligue 1"

Niko Kovac : "Angers est une bonne surprise de Ligue 1"
Un jour avant la réception du SCO d'Angers au Stade Louis-II ce samedi soir (21h à huis-clos), le coach monégasque a fait le point en conférence de presse d’avant-match.

Seulement trois jours après la victoire face à Lorient (5-2), l’AS Monaco accueille le SCO d’Angers ce samedi soir (21h à huis-clos), pour le compte de la 19e journée de Ligue 1. À la veille de la première rencontre de l’année 2021 au Stade Louis-II, Niko Kovac s’est présenté en conférence de presse d’avant match. L’entraîneur des Rouge et Blanc s’est exprimé sur ses attentes à propos de ce dernier rendez-vous de la phase aller. Extraits.

Bonjour Niko. Quel regard portez-vous sur Angers qui vient de battre Marseille et Lille ?

Angers est pour moi une bonne surprise de ce championnat. Ils sont vraiment bien depuis deux-trois ans, mais finalement c’est assez logique, car ils travaillent très bien depuis de nombreuses années. Le coach Stéphane Moulin est là depuis très longtemps. Ce sera un match assurément difficile. Ils ont gagné face à de grosses écuries, contre Rennes, Marseille et Lille et c’est la troisième équipe de Ligue 1 à l’extérieur. C’est une équipe de coups, donc pour l’emporter il faudra être prudents et bien concentrés.

Il y a eu davantage de turn-over dernièrement. Votre onze type du début de saison n’est plus aussi stable ?

Le football est un sport collectif. Nous avons actuellement 25 ou 26 joueurs dans l’effectif, donc l’important pour moi est de voir qui performe la semaine à l’entraînement. C’est pour moi le critère principal, la performance. Ils sont tous en mesure de pouvoir aider l’équipe. C’est une bonne chose qu’il y ait cette pression du banc, pour faire progresser le groupe plus rapidement. On verra ce qu’il se passera demain face à Angers (sourire).

Personne ne s’attendait à ce qu’il marque au bout de cinq secondes, c’était exceptionnel. Honnêtement c’est un super joueur, une bonne personne et c’est même un nouveau joueur pour moi car il n'avait joué qu’un match plein jusqu’à maintenant. Ce serait trop dangereux de lui faire démarrer dès maintenant une rencontre. Comme nous l’avons fait avec Wissam, nous lui donnerons un temps de jeu supérieur petit à petit.
Niko Kovac Entraîneur de l'AS Monaco

Avez-vous été surpris par la performance d’Aleksandr Golovin après plus de quatre mois sans compétition ?

Personne ne s’attendait à ce qu’il marque au bout de cinq secondes, c’était exceptionnel. Honnêtement c’est un super joueur, une bonne personne et c’est même un nouveau joueur pour moi car il n’avait joué qu’un match plein jusqu’à maintenant. J’étais déçu quand le staff médical m’a dit qu’il fallait attendre pour lui faire reprendre la compétition. C’est bien pour lui qu’il se sente bien, on va prendre le temps d’aller étape par étape. Ce serait trop dangereux de lui faire démarrer dès maintenant une rencontre. Comme nous l’avons fait avec Wissam, nous lui donnerons un temps de jeu supérieur petit à petit. Le risque c’est qu’il veuille en faire plus que ce qu’il peut faire actuellement. Encore une fois c’est un joueur très important pour nous, et le but c’est de le protéger.

Wissam Ben Yedder est-il frustré par le fait de ne pas avoir marqué ces derniers matchs ?

Comme je l’ai déjà dit, Wissam est un joueur très important pour nous. Avec Kevin ils sont impliqués dans 15 buts et 7 passes décisives je crois depuis le début de saison. Il n’a pas marqué depuis quelques matchs, mais je connais son caractère. Je suis certain qu’il va retrouver la confiance et le chemin du but. Nous sommes tous avec lui. Peut-être qu’il y a de la frustration qui s’installe, mais je ne suis pas inquiet pour lui encore une fois, pour son état d’esprit. C’est certain qu’il aimerait davantage marquer, c’est le quotidien d’un attaquant. C’est un joueur expérimenté, il saura surmonter cette frustration, et vous le verrez dès demain.

C’est important d’avoir des joueurs qui sont en mesure de frapper ces coups de pied, mais aussi de dévier ou de les reprendre. J’ai souvent eu des équipes avec ces caractéristiques. Je suis content de savoir que nous avons marqué 13 buts dans ce domaine, même si je préférais que ce soit encore davantage.
Niko KovacEntraîneur de l'AS Monaco

Qu’en est-il de la situation de Benjamin Lecomte. Va-t-il jouer demain ?

C’est un secret (sourire). Benjamin est revenu après six semaines de convalescence. Je me répète, mais le rôle de gardien est vraiment spécial, vous avez besoin de rythme pour pouvoir démarrer. On va voir ce qu’il se passe à l’entraînement aujourd’hui, et nous verrons demain. Ce que je peux dire, c’est que c’est un super gardien.

Comment expliquez-vous que vous êtes la meilleure équipe du championnat sur coups de pied arrêtés ?

Vous devez travailler ces phases de jeu. C’est plus simple de scorer sur ce genre de situations, car même si vous n’êtes pas bien dans le match, chacun sait ce qu’il a à faire sur ces phases. L’action démarre de zéro. C’est important d’avoir des joueurs qui sont en mesure de frapper ces coups de pied, mais aussi de dévier ou de les reprendre. J’ai souvent eu des équipes avec ces caractéristiques. Je suis content de savoir que nous avons marqué 13 buts dans ce domaine, même si je préférais que ce soit encore davantage. On ne travaille pas tous les jours là-dessus. En revanche, on regarde toutes les semaines comment notre adversaire joue sur ces phases et effectivement nous travaillons là-dessus. C’est un avantage considérable pour l’équipe qui attaque, quand chaque joueur sait ce qu’il doit faire sur ces phases.

Comment expliquez-vous qu’il y ait autant de tireurs différents depuis le début de saison ?

Il y a eu effectivement Cesc, Sofiane, Youssouf, Ruben ou encore Djibril. C’est vrai que nous avons plusieurs possibilités. Le dernier match, Sofiane n’était pas dans l’équipe de départ, Djibril était à gauche. Tous ces joueurs sont capables de frapper les coups de pied arrêtés. Nous nous adaptons par rapport aux joueurs que nous avons à disposition. On a vu que Golo a également très bien tiré face à Lorient. Cette qualité de frappe, de passe, c’est important.

Vous le voyez à la couleur de ma barbe qui devient de plus en plus grise (sourire), que les erreurs sont difficiles à accepter pour moi. Vous devez regarder après coup ce que vous avez fait de mal, et ce que vous auriez pu faire pour éviter ces erreurs. L’important est que les joueurs les comprennent, et qu’ils tentent de ne pas les reproduire les fois suivantes. C’est notre job de leur montrer cela.
Niko Kovac Entraîneur de l'AS Monaco

Avez-vous des rendez-vous avec la direction pendant les fêtes. Les objectifs sont-ils toujours les mêmes ?

Nous sommes tout le temps en contact avec Paul Mitchell et Oleg Petrov. Nous échangeons très régulièrement. Nous savons que la Ligue 1 est difficile, que les cinq équipes de tête sont vraiment fortes et que cela pousse aussi derrière. Si vous vous reposez sur vos acquis, cela revient très rapidement, donc il faut rester.

Que pouvez-vous nous dire sur le mercato au rayon des départs, et notamment sur la situation d’Henry Onyekuru ?

Il revient demain du Nigéria. La situation n’a pas évolué, nous allons voir ce qu’il se passe dans les deux semaines à venir. Concernant les deux autres joueurs concernés, nous savons quelle est leur situation, ils ont la possibilité de retrouver un autre club. Nous allons voir quelle est la meilleure solution pour eux. Comme je l’ai dit avant, le football ce n’est pas seulement onze joueurs, mais 20 ou 25 joueurs. Chacun a la possibilité de montrer ses qualités à l’entraînement et de prouver qu’il doit jouer le prochain match.

Vous parlez souvent de réduire le nombre d’erreurs. Que faut-il faire pour y arriver ?

Vous le voyez à la couleur de ma barbe qui devient de plus en plus grise (sourire), que ces erreurs sont difficiles à accepter pour moi. Vous devez regarder après coup ce que vous avez fait de mal, et ce que vous auriez pu faire pour éviter ces erreurs. L’important est que les joueurs les comprennent, et qu’ils tentent de ne pas les reproduire les fois suivantes. C’est notre job de leur montrer cela. Le football est fait d’erreurs, sinon il n’y aurait que des 0-0. Nous devons aider les joueurs avec tout le staff pour réduire ce nombre d’erreurs, car il sera plus simple ensuite d’aller chercher des résultats.

Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.