Fermer
Partout Toujours 22 octobre 2022, 14:15

Briac : "J'ai l'AS Monaco dans le sang"

Briac : "J'ai l'AS Monaco dans le sang"
Pour célébrer la présence systématique de nombreux supporters monégasques à l’extérieur, asmonaco.com poursuit sa série "Partout toujours", dédiée aux soutiens des Rouge et Blanc. Pour ce 5e épisode de la saison, pars à la rencontre de Briac, habitant du Nord.

Briac Le Godec, 25 ans, est originaire de Villeneuve-d’Ascq, dans le Nord de la France. Pourtant, ce professeur de tennis est tombé amoureux d’un club situé à plus de 1000 kilomètres de chez lui : l’AS Monaco. Rencontre avec cet admirateur de Radamel Falcao et de Fernando Morientes.

Bonjour Briac, comment et de qui t’est venue cette passion pour le Club ?

Je suis né en 1997, et comme tous les supporters de mon âge ou presque, je suis tombé sous le charme de l’AS Monaco lors de l’édition de la Ligue des Champions 2003-2004. Cette époque coïncide avec les premiers matchs que j’ai pu regarder, j’avais six ou sept ans à l’époque. Et ça fait presque 20 ans que ça dure.

Cette saison-là, on gagnait très souvent, on avait un XI à un niveau stratosphérique. Je pense sincèrement que nous sommes le plus beau champion des dix dernières années, c’était phénoménal.
BriacÀ propos de la saison 2016-2017

Ce n’est pas difficile de supporter un autre club que celui de sa région ?

C’est très compliqué. Je suis le seul de ma bande d’amis à être pour Monaco, tous les autres sont pour Lille ou Lens. Alors évidemment je me fais charrier les jours de matchs entre Lille et l’AS Monaco. D’ailleurs quand le calendrier sort, c’est le premier match que je coche ! Lorsque les deux équipes s’affrontent, je laisse mon téléphone de côté, parce que je sais qu’en fonction du résultat, mes amis peuvent me chambrer.

Heureusement sur la dernière décennie, les Rouge et Blanc sont quand même plus réguliers que Lille mis à part leur titre de champion il y a deux ans. Mais on a un club génial ! Les supporters sont présents partout, il n’y a qu’à voir nos parcages. C’est une fierté de soutenir ces couleurs.

Quels sont tes premiers souvenirs avec l’AS Monaco ?

Outre 2003-2004 parce que cette époque est à part, je pense que le rachat, la victoire sur la pelouse d’Arsenal, et l’arrivée de Falcao restent des moments marquants pour moi. Un autre superbe souvenir, c’est la double confrontation contre Manchester City lors de la saison 2016-2017. À l’époque, j’avais invité une quinzaine d’amis à regarder la rencontre chez moi. C’était incroyable parce que même s’ils ne sont pas supporters du Club, ils ont vibré devant !

J’ai également des bons souvenirs en Ligue 2. Le but d’Ibrahima Touré à la dernière minute sur la pelouse de Nîmes qui nous permet de retrouver la Ligue 1 reste un moment très fort de ma vie de supporter. Même si c’était deux saisons difficiles, c’est formateur.

Qui sont tes joueurs préférés d’hier et d’aujourd’hui ?

Quand j’étais plus jeune, c’était Ludo Giuly et Fernando Morientes. Sinon, plus récemment c’est Kylian Mbappé. À l’époque, je regardais l’Euro U19 avec un ami, et de suite nous avons vu ses prises de balle, on s’est dit qu’il était extra. Il avait déjà quelque chose de différent. Radamel Falcao aussi, comment oublier son sens du but ? Il n’a jamais rien lâché, il est revenu et il fait une saison folle en 2016-2017. Son duo avec Mbappé était incroyable, son doublé coup franc contre Dijon, son lob face à Manchester City, c’est du génie !

Cette saison-là, on gagnait très souvent, on avait un XI à un niveau stratosphérique. Je pense sincèrement que nous sommes le plus beau champion des dix dernières années, c’était phénoménal. Mention spéciale pour terminer à Dimitar Berbatov. Je n’ai jamais vu jouer quelqu’un en marchant et réussir à être aussi fort techniquement. Ce joueur, c’est le summum du talent. C’est un artiste du ballon. Personne ne lui ressemble !

Tu as déjà fait des déplacements ?

Oui, à Bordeaux où j’ai pu voir le premier match – et le premier but – de Radamel Falcao. Mais j’avoue que je suis plus sensible au jeu qu’à l’ambiance dans un stade. Donc j’aime beaucoup être chez moi pour pouvoir bien voir toutes les actions et observer comment l’équipe joue. J’aime débriefer avec des supporters monégasques après les rencontres, je trouve que c’est un bon moment de partage, même si c’est à distance.

As-tu déjà eu la chance de te rendre au Stade Louis-II ?

Deux fois ! La première, pour un Monaco-Toulouse, avec un but de Nenê. La deuxième, face à Rennes cette saison ! J’ai négocié avec ma copine pour ne pas partir en vacances trop loin de Monaco, et aller ainsi au Louis-II. J’étais en Munegu Family mais j’étais trop à fond donc j’ai du gêner les gens (rires), c’est plus fort que moi. Je vis vraiment pour le Club, j’ai l’AS Monaco dans le sang !


Retrouvez votre agence Triangle Intérim à Lille (59000)

Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.