Fermer
Coupe de France 20 avril 2021, 13:21

Niko Kovac : "Je veux gagner tous les matchs"

Niko Kovac : "Je veux gagner tous les matchs"
A la veille du déplacement de l’AS Monaco sur la pelouse de l’Olympique Lyonnais (mercredi, 21h10), pour le compte des quarts de finale de Coupe de France, le technicien monégasque s’est exprimé en conférence de presse. Il a ainsi évoqué cette rencontre à fort enjeu.

Pas de repos pour l’AS Monaco. Après leur nette victoire dimanche face aux Girondins de Bordeaux (3-0), les Rouge et Blanc enchaînent. Place désormais à la Coupe de France et un déplacement périlleux pour les hommes de Niko Kovac au Groupama Stadium pour affronter l’Olympique Lyonnais (mercredi, 21h10). L’enjeu sera double : effacer d’abord la lourde défaite concédée en octobre dernier (4-1) pour atteindre les demi-finales d’une compétition plus remportée depuis 30 ans. C’est dans cette optique que l’entraîneur monégasque s’est exprimé devant les médias. Extraits.

Bonjour Niko. Avant de parler de la Coupe de France, pouvez-vous nous dire ce que vous pensez de la Super Ligue ?

C’est vrai qu’il y a beaucoup de discussions en ce moment. Nous voulons jouer et nous battre chaque jour pour être européen avec l’AS Monaco et jouer l’Europe. J’ai grandi avec la Ligue des Champions. J’ai connu la naissance de cette compétition. J’ai eu la chance de la jouer et de coacher.

Cette formule est-elle moralement très saine ?

Je n’ai pas toutes les informations. Je suis un homme de sport et je me bats pour être récompensé la saison prochaine. C’est clair pour moi sur ce point. Il faut toujours se battre et être compétitif. Il y a une question de mérite dans ce sport et beaucoup de fans partagent cette opinion.

Que pensez-vous de la réforme de la Ligue des Champions ?

Là aussi, je n’ai pas toutes les infos. Ce que je sais c’est que je suis un homme de sport et la compétition passe avant tout. Rien que le nom est évocateur. Les formats ont souvent changé. Je suis né et j’ai grandi avec la Coupe des clubs champions puis j’ai joué la Ligue des Champions. Je suis pour conserver le format actuel.

Nous voulons aller le plus loin possible. C’est un match difficile qui s’annonce face à une équipe compétitive. Ce sera une très belle équipe que l’on va également affronter dix jours plus tard.
Niko KovacEntraîneur de l'AS Monaco

Comment aborder la rencontre ?

Nous voulons aller le plus loin possible. C’est un match difficile qui s’annonce face à une équipe compétitive. Ce sera une très belle équipe que l’on va également affronter dix jours plus tard. Je veux gagner tous les matchs, tout comme mes joueurs. Je m’attends à un match difficile. On espère avoir une issue positive à la fin.

Le match aller était-il le tournant de la saison ?

Je suis en partie d’accord. Il est vrai que l’on a changé de tactique en passant dans un milieu avec deux numéros 6. Mais les principes restent les mêmes, basés sur un pressing haut, intense et très agressif. Nous voulons nous procurer beaucoup d’occasions. C’est un fil que l’on suit depuis le début de saison. Nous voulons ainsi jouer un football très offensif et spectaculaire.

Compterez-vous des absents demain ?

Oui. Nous ne pourrons pas compter sur les quatre joueurs touchés par la Covid-19 et sur Cesc Fàbregas.

Est-ce le moment le plus excitant de votre carrière de coach ?

Après Bordeaux, j’ai dit que j’étais content et fier de mon équipe. Personne n’attendait ces performances en début de saison. Nous avons cinq matchs à jouer en championnat et peut-être trois en coupe. Nous avons déjà fait le minimum en validant l’Europe la saison prochaine. Maintenant, c’est du bonus. Nous n’avons pas de pression. On pourra profiter des cinq prochaines semaines. La pression est sur Lille, Paris et Lyon qui ont été dans les trois premiers toute la saison. Ils ont plus à perdre. L’environnement du club est très bon. Le staff et les joueurs sont heureux. Mais nous sommes des compétiteurs et nous voulons aller plus haut.

Nous jouons à un très haut niveau depuis 2021. Nous ne sommes pas chanceux, c’est mérité car le travail paie. Nous appliquons un football dynamique. Mais ce n’est pas moi qu’il faut féliciter, ce sont mes joueurs qui sont sur le terrain.
Niko KovacEntraîneur de l'AS Monaco

Est-ce plus fort que la sélection ou le Bayern ?

Si je me réfère à mon passé en tant que coach, j’ai travaillé avec des jeunes et des joueurs expérimentés. Il est vrai que je suis un peu surpris d’avoir progressé aussi vite. Nous jouons à un très haut niveau depuis 2021. Nous ne sommes pas chanceux, c’est mérité car le travail paie. Nous appliquons un football dynamique. Mais ce n’est pas moi qu’il faut féliciter, ce sont mes joueurs qui sont sur le terrain.

Si vous deviez choisir entre une victoire en Coupe ou en Ligue 1 contre Lyon, que choisiriez-vous ?

En tant qu’homme de sport, je veux gagner les deux matchs. (sourire)

Avez-vous ressenti un brin de chance contre Bordeaux ?

Non parce qu’on a dominé le match. En 90 minutes, ils n’ont eu qu’une occasion avec une frappe sur le poteau. Il n’y a pas de place à la chance sur cette fin de saison. La victoire était méritée car il y a beaucoup de travail.

Sera-ce important de tuer les matchs en première mi-temps dans ce sprint final ?

Oui mais c’est difficile de se mettre à l’abri. L’équipe adverse veut aussi gagner. Le football est comme un combat de boxe. Il faut se battre, se battre et encore se battre. Ce n’est pas toujours possible de mettre KO l’adversaire en première mi-temps. Il faut certaines fois attendre le dernier round et pour cela, il faut construire notre victoire pour ensuite l’obtenir en 2e mi-temps. C’est sûr que c’est toujours mieux 2-0 ou 3-0 que 1-0. On entre dans la dernière ligne droite. Le stress peut entrer dans la danse. Mon équipe est préparée. On veut gagner ces matchs et atteindre quelque chose de plus beau.

J’ai acquis de l’expérience dans le passé. Cela m’aide et je l’utilise pour motiver mes joueurs. Mais la vérité est sur le terrain.
Niko KovacEntraîneur de l'AS Monaco

Vous avez des résultats incroyables en coupe. Est-ce une motivation supplémentaire ?

Je vis et j’aime mon métier. Gagner est le meilleur sentiment. Mes joueurs veulent aller à Lyon pour gagner. Nous voulons battre nos adversaires. J’ai acquis de l’expérience dans le passé. Cela m’aide et je l’utilise pour motiver mes joueurs. Mais la vérité est sur le terrain.

Considérez-vous ce match comme un premier round avec le match de championnat?

Je ne sais pas encore quelle équipe sera alignée à Lyon. Il me reste encore un entraînement cet après-midi, le deuxième après Bordeaux. Je pense que Rudi Garcia pense la même chose puisqu’il a un gros match contre Lille dimanche. Il y aura donc peut-être quelques changements ici et à Lyon. Ce ne sera pas les mêmes équipes en championnat.

L'AS Monaco utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur). En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.