Fermer
Stats 13 septembre 2022, 16:21

Pourquoi l’AS Monaco est si redoutable sur coups de pied arrêtés

Pourquoi l’AS Monaco est si redoutable sur coups de pied arrêtés
Très en réussite actuellement sur phases arrêtées, les Rouge et Blanc ont déjà inscrit neuf buts dans l’exercice cette saison, toutes compétitions confondues. Focus sur les raisons d’une incroyable efficacité.

Ils sont injouables actuellement dans ce domaine ! Victorieux de l’Olympique Lyonnais ce dimanche en clôture de la 7e journée de Ligue 1 grâce à deux buts marqués sur des coups de pied arrêtés (succès 2-1), les joueurs de l’AS Monaco sont en très grande réussite ces dernières semaines. Passés devant grâce à une tête de Benoît Badiashile sur corner, les Rouge et Blanc ont rapidement fait le break au Stade Louis-II, d’un joli coup de casque de Guillermo Maripán sur coup franc.

Un travail au quotidien à l’entraînement

A l’image d’un début de saison canon sur ces phases statiques, les hommes de Philippe Clement ont donc confirmé leur réputation d’épouvantails dans l’exercice. Avec ces deux nouvelles réalisations, le club du Rocher a désormais inscrit neuf buts toutes compétitions confondues de la sorte. Soit près de 65% des 14 unités marquées jusque-là, championnat et Coupe d’Europe compris. Une statistique qui en dit long sur le travail effectué au quotidien à l’entraînement.

C’est vrai que les phases arrêtées ont attiré beaucoup notre attention ces derniers mois, car nous n’avions marqué que deux buts sur corner la saison passée. Les passes délivrées par Caio Henrique ou Aleksandr Golovin sont également très bien réalisées grâce à la répétition des gestes.
Philippe ClementAprès la victoire contre Lyon

Le technicien flamand avait ainsi fait remarquer récemment en conférence de presse que l’AS Monaco n’avait frappé qu’à deux reprises la saison passée sur corner… contre six déjà cette saison ! Depuis le coup d’envoi de l’exercice, Krépin Diatta (Strasbourg), Guillermo Maripán (Eindhoven et Troyes), Benoît Badiashile (Lens et Lyon) et Youssouf Fofana (Troyes) ont fait parler la poudre suite à un coup de pied de coin.

Des défenseurs ultra dangereux

Une preuve formelle que les défenseurs et milieux défensifs monégasques se montrent très réalistes dans l’exercice. A la réception d’un centre ou même en déviation de la tête, comme Youssouf face au PSV ou Axel Disasi face à Strasbourg et Troyes, les joueurs de taille de l’axe font parler leur puissance et leur timing dans les duels aériens.

Déjà la saison dernière, Benoît « Air » Badiashile s’était illustré en étant le deuxième défenseur de Ligue 1 avec le meilleur taux de réussite dans les contacts hors sol (77%). Placement, timing, forme physique, combinaisons… Pas un hasard encore une fois, mais bien le fruit du travail effectué sur ces phases au Centre de Performance.

Caio, Golo’… Des tireurs inspirés !

Notamment par le duo Caio Henrique – Aleksandr Golovin, spécialiste des fausses pistes, qui sévit sur les pelouses de l’élite. Déjà auteur de quatre passes décisives en sept journées de championnat, le Brésilien est 3e ex aequo au classement des meilleurs pourvoyeurs de l’élite. Une passion qu’il cultive depuis tout petit, comme il le confiait récemment en conférence de presse.

C’est vrai que depuis que je suis tout petit, j’aime tirer les coups de pied arrêtés. Ce domaine est l’une de mes qualités. En début de saison, le coach voulait me donner cette mission. De ce fait, je travaille encore plus à l’entraînement car ce type d’action peut changer le cours d’une rencontre. En tant que latéral, une passe décisive équivaut à un but pour un attaquant.
Caio Henrique

Mieux, depuis début avril, seuls Lionel Messi (11) et Neymar (9) ont délivré plus d’assists que le latéral monégasque en Ligue 1 (7), note Opta. Auteur d’une double tournée de caviars face à Lyon, ce dernier a atteint au passage la barre des 22 offrandes depuis son arrivée en Principauté, en seulement 92 apparitions.

Une (bonne) vieille habitude retrouvée

Seuls Golo’ (26) et Wissam Ben Yedder (25) font mieux que lui dans l’effectif actuel. Ce qui était devenu une spécialité rouge et blanche en deuxième partie de saison 2020-2021 (31 des 76 buts inscrits lors de cet exercice, soit 41%), refait ainsi surface au meilleur des moments, en plein cœur d’un marathon infernal. Pourvu que ça dure…

Rise. Risk. Repeat.

Mais au fait, à quoi servent vos cookies ? 🤔

Vous les acceptez plusieurs fois par jour sur les différents sites que vous consultez. Mais que savez-vous d’eux ? Les cookies ne se mangent pas évidemment, et ils ne sont pas dangereux non plus. Ils nous aident simplement à personnaliser votre expérience sur internet. Lorsque vous visitez asmonaco.com, ces derniers nous permettent d’abord d’analyser l’audience et les performances du site. Et ils nous servent surtout à vous proposer des publicités et des contenus qui correspondent à ce que vous aimez. Sachez que vous pouvez à tout moment modifier vos préférences, grâce à la réglementation sur la protection des données personnelles. Ou bien contacter notre équipe pour toute précision. Merci pour votre confiance !

Cookies strictement nécessaires
Ces cookies nous permettent de vous proposer une utilisation du site optimale. Ils n'utilisent pas de données personnelles.
Cookies statistiques
Ces cookies nous permettent de mesurer et analyser le trafic de notre site web. Les données ne sont pas transmises à des tiers.
Cookies tiers
Ces cookies nous permettent principalement de vous proposer des publicités ciblées.